Cet article date de plus de 3 ans

Grotte Chauvet : un accord en passe d'être conclu avec les trois découvreurs ?

C'est peut-être la fin d'un désaccord long de 22 ans. Ce mercredi 17, le président du département de l'Ardèche Laurent Ughetto a annoncé dans ses voeux être sur le point de trouver un accord avec les trois découvreurs de la grotte Chauvet. Les relations sont tendues depuis sa découverte, en 1994.
"Nous avons réussi à faire fi du passé. Nous sommes sur le point de trouver une nouvelle façon de travailler, main dans la main", annonçait ce mercredi soir le président du conseil départemental Laurent Ughetto.

Est-ce pourtant la fin de la discorde entre les découvreurs officiels et le syndicat mixte en charge de la création de la réplique de la grotte Chauvet ? Pas si sûr.

En 1994, Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel, spéléologues amateurs, découvraient la grotte paléolithique ardéchoise. Quelques mois plus tard, c'est le début des tensions : malgré leur indemnisation, les découvreurs demandent à être associés aux retombées financières touristiques de la caverne du Pont-d'Arc, réplique de la grotte Chauvet.

Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel oeuvreront aux côtés du délégataire et du syndicat mixte pour restituer toujours mieux au public ce formidable trésor qu'est la grotte Chauvet, et partager l'émotion de la découverte", indique M. Ughetto.

"Je suis en colère", déclare le vice-président du syndicat mixte de la caverne


Ainsi, les trois découvreurs pourraient être associés aux activités et initiatives de la caverne du Pont-d'Arc. Une annonce très nuancée par le conseiller régional (PCF) François Jacquart, vice-président du syndicat mixte de la caverne. Selon lui, la justice ayant tranché en leur défaveur, les découvreurs ne devraient pas percevoir davantage de bénéfices.

"Je suis en colère. J'ai appris que nous aurions nous-même validé cet accord avec les découvreurs, ce qui n'est aucunement le cas", déclare M. Jacquart. Il ajoute :

"Je n'ai aucune connaissance aujourd'hui des conditions de négociation qui ont eu lieu, des répercussions que cela va avoir, tant sur les tarifs des visiteurs que sur les conditions dans lesquelles nous sommes en partenariat avec celui qui gère aujourd'hui la caverne du Pont-d'Arc".

Dans le 19/20 du 18 janvier 2018, Valérie Benais fait le point avec Olivier Michel sur l'accord trouvé avec les découvreurs de la grotte Chauvet :
  
► Revoir l'intervention de François Jacquart, vice-président du syndicat mixte de la caverne du Pont-d'Arc :
Retour sur la découverte de la grotte Chauvet et la laborieuse négociation avec les "découvreurs". Un conflit les oppose depuis toujours sur les droits autour de sa réplique, la caverne du Pont d'Arc.


    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grotte chauvet culture patrimoine polémique société