En Ardèche, la vaccination au compte-goutte des plus de 75 ans

Immersion dans le centre de vaccination de l'hôpital d'Aubenas en Ardèche. L'un des sites où la vaccination a enfin pu être proposée aux non-soignants. Pour commencer, seules les personnes âgées de plus de 75 ans ou atteintes de maladies de formes graves sont concernées.

La vaccination s'est enfin ouverte au grand public. Elle s'étend, depuis le lundi 18 janvier, à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, au personnel médical de plus de 50 ans et aux personnes atteintes de maladies de formes graves, quel que soit leur âge. En Ardèche, cinq centres de vaccination, sur les sept prévus, sont déjà en fonctionnement. 

Rassurer sous la pression

Une fois conditionné en seringue, le vaccin a une durée limitée de conservation. Il ne se garde que six heures. Le personnel soignant de l'hôpital d'Aubenas s'engage alors dans une course contre la montre : vacciner dans le temps imparti pour ne pas en gâcher une seule goutte. Dix minutes par patient, tout juste le temps de rassurer ce nouveau public, pas habitué à la procédure, ou de rassurer ces nouveaux candidats au vaccin. "Il faut expliquer qu'on n'est pas immunisé à la première injection... qu'il faut respecter les gestes barrières... et les rassurer parce que lorsqu'ils arrivent, ils ont très envie d'être vaccinés, mais en même temps ils sont un petit peu terrorisés parce que le vaccin est récent... c'est l'inconnu" commente Elsa Auzas, infirmière urgentiste.

Pour prêter main forte, la pharmacie de l'hôpital se charge elle-même de la préparation du vaccin. Annick Vongsa-Ajorlas, cadre de santé de la pharmacie, explique :"Il ne faut pas se tromper. Il faut faire la bonne dilution, une bonne seringue pour qu'il n'y ait pas un effet au niveau du patient. Pas de surdosage donc oui, malgré tout, de la pression" Ce sont 56 flacons conditionnés, donc 56 injections à faire chaque jour.

Dans la salle d'attente, Violette fait partie de ceux qui les attendent avec impatience. "Je vais sauter comme un cabris" avoue-t-elle en riant "Je vais être contente. Ma fille m'a appelée juste avant que je parte. Elle m'a dit, quand je sors, de ne lui envoyer qu'un mot par texto : vaccinée".

Pour l'instant, les prises de rendez-vous ne sont plus possibles, les candidats au vaccin peuvent appeler le 62 22 pour être inscrit sur une liste d'attente... le temps que de nouveaux créneaux-horaires s'ouvrent. 

durée de la vidéo: 01 min 34
Ardèche. Campagne de vaccination pour les plus de 75 ans

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19