Ardèche: une victime des nazis restée inconnue depuis 75 ans vient d'être identifiée à Labastide-de-Virac

© Nicolas Ferro / France 3 Rhône-Alpes
© Nicolas Ferro / France 3 Rhône-Alpes

Le mystère remonte à 1944 à Labastide-de-Virac (Ardèche): l'identité d'une victime des nazis était restée inconnue depuis 75 ans. Sur les 16 victimes du massacre, seules 15 étaient identifiées. Un journaliste vient de lever le voile sur l'identité de cet inconnu.

Par Renaud Gardette

Les murs d'un petit hameau de Labastide-de-Virac (Ardèche) portent encore les traces des balles qui ont sifflé le 3 mars 1944. Au petit matin, des SS prennent d'assaut les lieux pour retrouver des maquisards en fuite. Ils ne sont plus là, mais il reste leurs affaires dans une grange. Tous les habitants, dans une espèce de "procès" très sommaire, sont condamnés à mort. 15 personnes, enfants, femmes et hommes sont abattus.

Le village les inhume, avec également un seizième corps retrouvé plus loin, celui d'un inconnu. C'est cette personne qui vient d'être identifiée, 75 ans après les faits grâce au long travail d'un journaliste, Olivier Bertrand, qui a passé son enfance dans le village où vit toujours son père. Depuis 2 ans il s'était mis en quête de cette identité mystérieuse, sur les traces du maquis Bir-Hakeim.

Le reportage de Vanessa Fize, Nicolas Ferro et Francis Bernès :
 
L'identité d'une victime anonyme des nazis en 1944 dévoilée


Devant les réticences de certaines personnes dans le village, des témoignages et de nombreux documents sont parvenus jusqu'à lui de façon discrète et anonyme. Olivier Bertrand a partagé ce week-end ses découverte avec les habitants, alors que se déroulait la 75e commémoration du massacre dimanche 3 mars. L'histoire est désormais fixée dans un livre, “Les Imprudents” d’Olivier Bertrand, qui sort le 7 mars aux éditions du Seuil.

Sur le même sujet

Les + Lus