Covid-19 : comment l'épidémie a évolué en Ardèche pour arriver au couvre-feu

Jusqu'au début octobre, le département de l'Ardèche passait comme le "bon élève" de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis, tous les indicateurs de l'épidémie Covid-19 ont rapidement viré au rouge. Résultat : le couvre-feu est instauré en Ardèche à compter de vendredi 23 octobre 2020 minuit.

Le département de l'Ardèche affiche 320 nouveaux cas positifs Covid pour 100.000 habitants, et un taux de positivité de 16% au 17 octobre 2020. La tension hospitalière ne cesse de s'accentuer. Le département ardéchois passe au couvre-feu à compter du 23 octobre minuit.
Le département de l'Ardèche affiche 320 nouveaux cas positifs Covid pour 100.000 habitants, et un taux de positivité de 16% au 17 octobre 2020. La tension hospitalière ne cesse de s'accentuer. Le département ardéchois passe au couvre-feu à compter du 23 octobre minuit. © FTV
Le Premier ministre, Jean Castex, l'a annoncé ce 22 octobre 2020 : l'Ardèche fait désormais partie des 54 départements de France, placés sous couvre-feu à partir du lendemain à minuit. Depuis le début de l'épidémie de coronavirus Covid-19, le département ardéchois avait pourtant bien résisté, enregistrant son plus fort taux d'occupation de lits de réanimation, le 5 avril 2020. La première vague avait été contenue, les courbes redevenues rampantes. Jusqu'au début du mois d'octobre.

La flambée des indicateurs de l'épidémie Covid-19

Au 21 octobre 2020, le département Ardèche recensait 76 hospitalisations en cours pour cause Covid, dont 7 en réanimation. Des chiffres qui peuvent paraître presque ridicules, comparés à ceux connus dans la Loire ou dans le Rhône. Sauf que cela ne peut suffire à masquer une tendance observée depuis le début octobre : les indicateurs de l'épidémie ont tous virés au rouge en Ardèche, et de manière très rapide.
 


Si l'on observe la progression de deux des indicateurs retenus par les autorités sanitaires pour décréter l'alerte maximale, c'est la montée en flèche. Premier exemple avec le taux d'incidence. Le 1er octobre, il dépasse pour la première fois, les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Il a doublé la semaine suivante, passe à 211,7 le 12 octobre, et franchit la barre des 300 cinq jours plus tard.

Concernant la tension hospitalière, à savoir le taux d'occupation des lits de réanimation et soins intensifs par des patients Covid, la courbe est également grimpante. Le 6 avril, la tension hospitalière était à son comble (140%) lors de la première vague. Elle avait ensuite décru, jour après jour, mois après mois. Le 13 octobre, l'indicateur passe à l'orange avec 40% des lits occupés. Une semaine plus tard, il vire dans le rouge avec un taux de 51,7%.

 
  

Les règles du couvre-feu

Compte-tenu de cette situation sanitaire et de la progression alarmante de l'épîdémie Covid-19, l'ensemble du département de l'Ardèche va être soumis aux règles du couvre-feu, à compter de vendredi 23 octobre 2020 minuit. Les Ardéchois vont alors être priés de rester chez eux, de 21h à 6h du matin. En cas de sortie dans ce laps de temps, il faudra vous munir d'une attestation de déplacement, téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur.

 

Avec le couvre-feu, les bars, les établissements sportifs, les salles de jeux, les foires et salons seront fermés toute la journée et les fêtes foraines seront interdites. Les établissements de plein air recevant du public (stades par exemple) seront soumis à une jauge de 1.000 personnes.
Le non-respect du couvre-feu est passible d’une amende de 135 €, jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société