Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône classé au titre des monuments historiques

Publié le
Écrit par Ana K.

Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône en Ardèche, est désormais classé au titre des monuments historique. Impossible de rater l'œuvre, en traversant la commune, elle domine le quai Marc Seguin et est signée Antoine Sartorio.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Du bord de la route, on ne voit qu'elle : une femme ailée tenant une couronne de laurier.

Impossible de rater cette sculpture, née sous les mains d'Antoine Sartorio, artiste en vogue dans les années 20.

Intégré au mur de soutènement du château, ce relief monumental de plus de 11 mètres de haut est dédié à la mémoire des poilus, au souvenir des enfants de la communes qui pensaient mener la  "der des der".

Chistine Laflorentie, responsable du service patrimoine et culturel de Tournon-sur-Rhône conserve précieusement les documents et journaux de l'époque qui détaillent cette interprétation de la victoire.

«C’est un monument hors du commun mais c’est aussi quelque chose qui est très important pour la mémoire historique et qui correspond à toute une époque de l’Art déco. Toutes ces sculptures monumentales qui se sont développées dans l’entre-deux-guerres."

Une œuvre singulière

Les plans sont dressés dès 1920 par Antoine Sartorio et le monument est inauguré en 1922. Les dessins permettent de voir l'évolution de la sculpture.

Un visage dont les traits féminins s'estompent au fur et à mesure de l'avancée du projet.

L'emplacement choisi est destiné à capter l'attention du passant, du touriste qui emprunte le pont Marc Seguin ou circulent sur le Rhône.

Ce monument de guerre et œuvre d’art s'affranchit des 34 000 monuments de Bronze et obélisques qui parsèment la France.

C'est cette nature à part qui explique son classement comme monument historique par le ministère de la culture, explique Serge Barcellini, le président du Souvenir français.

« Le sculpteur de Tournon est un sculpteur connu et bien évidemment le ministère de la culture, à juste raison, va sur des classement de ces monuments signés par de grands sculpteurs plutôt que des monuments banals que l’on trouve dans beaucoup de communes rurales, plus petits.»

Un classement synonyme d'aide financière

En 2018, lors des célébrations du centenaire de la première guerre mondiale, des monuments aux morts ont commencé à recevoir la distinction de monument historique.

Pour Tournon-sur-Rhône, ce label garantit une aide financière précieuse dans la préservation de ce patrimoine mémoriel. Une manne bienvenue comme le confirme Chistine Laflorentie.

«Son positionnement, avec cette route très très passante, évidemment par rapport à la pollution, il faut entretenir régulièrement et faire attention à l’évolution de la pierre. »

En Rhône-Alpes, 9 autres monuments aux morts font partie des derniers classements au titre des monuments historiques.

  • Néris-les-Bains (Allier)
  • Tournon-sur-Rhône (Ardèche) 
  • Saint-Martin-Valmeroux (Cantal)
  • Montbrison (Loire)
  • Saint-Etienne (Loire)
  • Saint-Martin-d’Estréaux (Loire)
  • Clermont-Ferrand, place Salford (Puy-de-Dôme)
  • Clermont-Ferrand, cimetière des Carmes (Puy-de-Dôme)
  • Lyon 8e, cimetière de la Guillotière (Métropole de Lyon) monument aux morts de la communauté italienne