"Le parti ne fait pas le vote!" Paroles de deux députés LR qui on voté pour la Motion de censure

Si Eric Ciotti avait affirmé qu’aucun député LR ne voterait la motion de censure, les choses se sont passées différemment dans l'hémicycle hier. Au total, 19 députés Les Républicains ont voté pour la motion de censure transpartisane portée par le groupe Liot.

Le 20 mars marquait un nouveau tournant dans le projet de la réforme des retraites, contestée politiquement et socialement. Les députés ont voté, ou non, deux motions de censure. Tout reposait sur les élus Les Républicains qui avaient les cartes en mains pour tout renverser. 

Contre la réforme, pour la motion de censure

Au total, 19 députés ont voté "pour". Du côté de la Drôme Ardèche, deux députés ont voté la motion de censure transpartisane : Fabrice Brun, élu d’Ardèche et Emmanuelle Anthoine, élue de Drôme. Si l’élu Sud Ardèche avait pris la décision de son vote depuis le jour du recours au 49.3, pour Emmanuelle Anthoine, l’hésitation était jusqu’au dernier moment.

J’étais contre la réforme. Il en fallait une, mais pas celle-là, pas comme ça”, explique-t-elle. Celle qui a hésité jusqu’à la veille du scrutin, “se retrouve dans le texte de la motion transpartisane. C’était pas simple pour moi, mais c’était l’aboutissement de ma réflexion”. Elle confie avoir reçu beaucoup de pression de la part de son entourage politique, parmi les  électeurs ou au sein de son parti. Pour autant, elle assure n’avoir subi aucune pression de la part de la majorité du gouvernement. 

Si Fabrice Brun a “assumé ses convictions en votant”, il ne “souhaite pas en rajouter dans ce contexte” et dit avoir besoin de “décompression”. “

Je regrette le rejet d’une courte tête de la motion de censure transpartisane. C’était pourtant l’occasion de sortir par le haut à l’Assemblée nationale de la crise politique dans laquelle le gouvernement a plongé le pays

Fabrice Brun, élu LR Sud Ardèche

Une crise politique partagée par Emmanuelle Anthoine, “si on en arrive  là, c’est parce qu’ils n’ont pas réussi à convaincre leur majorité. Je me fais plus de souci pour la majorité que pour nous (LR)”, soutient-elle 

Au gouvernement de jouer 

Les deux élus de la Drôme et l’Ardèche ont été à l’encontre du chef du parti Eric Ciotti. Pour autant, Emmanuelle Anthoine est claire, son vote ne dépend que d’elle. 

J’adhère certes à un parti, mais le parti ne fait pas le vote. Dans notre parti on a toujours accepté les votes et positionnements différents, c’est ce qui fait la richesse de ce parti, c’est la liberté.

Emmanuelle Anthoine, député LR de Drôme

Selon l'AFP, les présidents des Républicains ont refusé mardi d'exclure du parti les 19 députés qui ont soutenu la veille la motion de censure contre le gouvernement d'Elisabeth Borne

Les deux députés partagent aussi le même avis, sur le fait que les cartes sont désormais entre les mains du gouvernement. “La balle est désormais dans le camp d’Emmanuel Macron, qui doit tenir compte de cette expression démocratique. Seul lui a la clé de l’issue d’un conflit dont il est à l’origine. Il doit arrêter de fracturer le pays et réunir d’urgence une conférence sociale pour renouer le dialogue avec les partenaires sociaux”, exprime Fabrice Brun.

Emmanuelle Anthoine, elle, ne demande pas la destitution d’Elisabeth Borne, mais assure que "la suite de son mandat sera très compliqué”.