NATURE. Sur les rives du Rhône, la romance inattendue des moutons et des orchidées sauvages

Pour la troisième année consécutive, la Compagnie Nationale du Rhône ouvre aux moutons ses prairies sèches des bords de Rhône en Ardèche et en Isère. Au printemps, le fumier des ovins prépare ces sols pauvres à la floraison de multiples variétés d'orchidées sauvages.

Le meilleur protecteur des orchidées sauvages ? Le mouton ! En particulier sur ce qu'on appelle les prairies sèches, ces terres pauvres en eau et en nutriments où poussent plantes vivaces et graminées. Et différentes variétés d'orchidées sauvages.

Ces prairies sèches, qui bordent par exemple le Rhône aux confins de l'Ardèche et de l'Isère, sont en voie de disparition. La Compagnie Nationale du Rhône, qui gère ces terrains sauvages et fragiles, en prend grand soin. Elle les confie chaque printemps depuis 2021 aux moutons de l'association Naturama. C'est leur fumier qui prépare le mieux ces sols pauvres à la floraison des orchidées sauvages. 

Le fumier de mouton, le préféré des orchidées sauvages

Trois semaines, grand maximum ! C'est le court laps de temps dont disposeront, dès ce mercredi 15 mars, quelque 200 moutons pour faire leur travail de tonte et de fumure du sol de 7 hectares de prairie sèche situés entre Arras-sur-Rhône (Ardèche) et Sablons (Isère). "Ces 200 moutons sont ceux d'un éleveur de Montpellier. Ces deux dernières années, on en installait une cinquantaine seulement, mais cette fois, on quadruple les effectifs !" précise Christophe Darpheuil, le directeur de Naturama. L'association basée à Sainte Colombe, dans le Rhône, a été créée en 2000. Sa raison d'être ? Améliorer la relation entre l’homme et son environnement, en protégeant la nature.

"Travailler les sols de ces prairies sèches, c'est un marathon. Compte tenu de la météo, on ne dispose que de très peu de temps pour que les moutons fassent leur travail" ajoute Christophe Darpheuil. À savoir manger la végétation sèche et la restituer en fumier, avant que ne commence la floraison des orchidées. Pour cette opération annuelle, la CNR et Naturama travaillent en étroite collaboration avec la Société Française d'Orchidologie Rhône-Alpes, qui recense toutes les variétés d'orchidées qui poussent sur les prairies sèches.

"On ne sait jamais quelles orchidées vont sortir. Certaines mettent 10 ans à fleurir, d'autres ne sortent qu'une année sur deux. D'autres encore sont si petites que la seule façon de les découvrir, c'est de les observer à quatre pattes !" s'amuse Christophe Darpheuil qui se fait volontiers berger sur les opérations d'éco-pâturage menées par Naturama.

durée de la vidéo : 00h00mn06s
Christophe Darpheuil et quelques moutons de l'association Naturama ©Christophe Darpheuil - Naturama

Les 200 moutons arriveront en camion le mercredi 15 mars sur les deux îlots de prairie sèche entre Arras-sur-Rhône et Sablons. Et si tout va bien, dans moins d'un mois, les premières orchidées sauvages déploieront leurs corolles délicates. Les plus jolies fleurs poussent sur le fumier, c'est connu...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité