Séisme Le Teil : un chèque de 250 000 euros pour l'église de Mélas offert par la Fondation du Patrimoine

Dans le cadre de la Mission Stéphane Bern, La Fondation du Patrimoine et la Française des Jeux ont remis un chèque de 250 000 euros au maire de la ville du Teil, Olivier Pévérelli pour la reconstruction de l'église de Saint Etienne de Mélas, touchée par le séisme du 11 novembre 2019.

Remise d'un chèque de 250 000 euros pour la reconstruction de l'église Saint Etienne de Mélas
Remise d'un chèque de 250 000 euros pour la reconstruction de l'église Saint Etienne de Mélas © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes
C'est un symbole fort. La Fondation du Patrimoine a remis un chèque de 250 000 euros pour la sauvegarde et la restauration de l'église de Mélas, situé au coeur du quartier historique de la ville du Teil. Une somme qui est calculée à partir de la vente des tickets à gratter actuellement en cours depuis le 31 août dans toute la France par la Française des Jeux. Nombreux étaient les habitants de Mélas à s'être réunis sur le parvis de l'église pour assister à cette remise de chèque.

"C'est un geste de réparation. Evidemment on ne va pas compenser les dégâts qu'ont eu lieu dans cette commune mais cette église peut devenir un symbole de la renaissance du Teil, un lieu qui rassemble tout le monde qui redonne de la beauté et de la fierté aux habitants et qui crée un nouvel élan pour cette ville " nous explique Célia Verot, Directrice générale de la Fondation du Patrimoine.


Une reconstruction qui peine à arriver


C'est aussi une somme qui arrive à point nommé. Elle va permettre de débloquer les subventions des collectivités Etat/Région/Département et ainsi faire de l'église de Mélas le premier bâtiment public dont le budget pour la reconstruction est entièrement bouclé depuis le séisme. Bientôt un an que le tremblement de terre a eu lieu et la reconstruction peine à démarrer. Le maire du Teil s'inquiète de ce démarrage poussif en matière de reconstruction.

"J'espère que cela va redonner de l'espoir aux habitants, car la situation est toujours très difficile. Presque un an que le séisme a eu lieu et 80 % des propriétaires n'ont toujours pas réintégré leur logement. Le moral est au plus bas et je sens poindre de l'exaspération chez les habitants" nous précise le maire Olivier Pévérelli.

Le maire en appelle une nouvelle fois à la bienveillance des assureurs pour faire avancer les dossiers des propriétaires.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
séisme faits divers patrimoine culture