Assises de l'Isère à Grenoble: Me Ripert obtient le renvoi du procès des meurtriers présumés de Mehdi Chine

Ce mardi 10 mars, à 15 heures, le procès des quatre participants supposés au meurtre de Mehdi Chine a été renvoyé. Me Bernard Ripert, avocat de l'un des accusés, a obtenu ce renvoi en raison de l'absence de nombreux témoins. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est au lendemain du passage d'un témoin qui s'est révélé particulièrement loquace que les magistrats ont finalement décidé de stopper le procès. Et pour cause. Grand agitateur du barreau de Grenoble, Me Ripert a fait les comptes: neuf témoins ne se sont pas présentés en sept jours d'audience. "La plupart, c'est moi qui les avait demandés! Ce sont des témoins favorables aux accusés. On ne peut donc pas dire qu'ils ont eu peur de venir, contrairement à ce qu'un avocat des parties civiles prétend." Et l'avocat ajoute: "je suis d'ailleurs étonné qu'un certain nombre de mes confrères se soient opposés à cette demande de renvoi. Je me demande s'ils veulent vraiment que la vérité sorte?"

De son côté, Me Gallo, avocat d'une partie civile, a regretté "le climat délétère" de ce procès depuis le début, "avec des avocats qui se sont invectivés". 

Les Assises devront donc se pencher de nouveau sur l'affaire Mehdi Chine dans les mois à venir, "et cette fois, j'espère que le parquet général fera le nécessaire pour que les témoins soient là. Ils ont des adresses connues ces gens-là!", conclut Me Ripert.