Atmo lance "air attitude" une plateforme collaborative sur la qualité de l'air en Auvergne Rhône Alpes

Aider et accompagner les citoyens ou les collectivités qui souhaitent agir sur la qualité de l'air... C'est l'un des objectifs majeurs de cette nouvelle plateforme "Air Attitude", lancée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l'ARS et la Dreal.

Partagez vos initiatives en faveur de la qualité de l'air, et faites les évaluer par Atmo
Partagez vos initiatives en faveur de la qualité de l'air, et faites les évaluer par Atmo © Grégory YETCHMENIZA / Maxppp

"D'après l'organisation mondiale de la santé, le lien entre la qualité de l'air et la santé publique est clairement établi" rappelle en préambule Nicolas Grenetier, ingénieur du génie sanitaire à l'ARS AuRA. C'est donc une préoccupation majeure pour notre bien-être. "En 2016, une enquête publiée par Santé Publique France a démontré que la pollution par les particules fines est la première cause de mortalité par un facteur environnemental" précise-t-il. Dans notre région, cela s'évalue malheureusement à 4400 décès par an, et la perte en moyen de deux années de vie.

La prévention est donc nécessaire 

Et les citoyens s'en préoccupent. D'après un sondage BVA fourni en 2020, huit habitants sur 10 sont prêts à modifier leurs habitudes pour participer à l'amélioration de notre air. Mais seulement les deux tiers pensent qu'effectivement, leur action peut avoir un réel impact. Pour leur montrer la voie, les accompagner dans leurs idées, et les aider à les concrétiser, Atmo a donc mis au point un site collaboratif intitulé "Air attitude".

Concrètement, cet outil permet, après avoir créé son compte gratuitement, à la fois de consulter les différentes initiatives en cours sur toute la région, et de proposer soi-même une action (exemple : je me rends au travail en vélo... j'installe un poêle à bois chez moi...). Chaque action proposée sera ensuite évaluée, pour en connaître l'efficacité. Au passage, il sera également possible de connaître les éventuelles primes accordées par une collectivité ou l'Etat pour certaines actions. 

Chaque action est comptabilisée, et son action évaluée sous trois critères
Chaque action est comptabilisée, et son action évaluée sous trois critères © Atmo

Trois critères évalués : air, gaz à effet de serre, et économie d'énergie

Le site permettra de mesurer l'impact effectif de chaque action sous trois aspects : le gain en termes de qualité de l'air, la diminution des gaz à effet de serre, et l'énergie économisée. Comme dans un réseau social habituel, les autres utilisateurs pourront "aimer" chaque action. L'idée étant de créer une véritable communauté de citoyens engagés en faveur de la qualité de l'air et de l'environnement. Une idée soutenue et cofinancée par la Dreal, dans le cadre du plan régional "santé-environnement".

Toutes les actions sont repertoriées et géolocalisées
Toutes les actions sont repertoriées et géolocalisées © Atmo

"Air attitude" ne s'adresse pas qu'aux seuls citoyens. Les collectivités, organisations et entreprises peuvent elles aussi y indiquer leurs initiatives, et les faire évaluer. Et, pourquoi pas, pour certaines municipalités, trouver sur ce site des sources d'inspiration ou de comparaison de leurs initiatives. "Nous sommes conscients que tout ne pourra pas être réglé par les citoyens, et que d'autres réponses sont nécessaires, notamment en provenance de l'industrie, l'agriculture, ou l'Etat. Mais l'ambition, c'est déjà que chaque administré essaye de participer à son niveau" résume Éric Fournier, président d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. 

Un site internet collaboratif et ludique, face à utiliser ou à consulter. Avec, tout de même, deux petits regrets : c'est la première initiative de ce genre dans une région de France et, avec son nom, "Air attitude" ne sera pas l'étendard d'Auvergne Rhône Alpes sur les moteurs de recherche. Enfin, une version "appli" sur téléphone portable, comme pour la plupart des réseaux sociaux, n'est pas prévue, pour le moment.

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement santé société économie