Cet article date de plus de 3 ans

Auvergne-Rhône-Alpes : alerte aux escroqueries téléphoniques des entreprises

Des fraudeurs se servent d'une mise à jour obligatoire des entreprises à un règlement européen (la mise en conformité RGPD) pour tenter de les arnaquer, notamment en se faisant passer pour un service administratif. La CNIL craint un essor de ces escroqueries en Auvergne-Rhône-Alpes.
Une femme consulte le site Bloctel pour bloquer les numéros de téléphone de démarchage téléphonique, et appel abusifs. En cas de doute concernant les arnaques à la RGPD, téléphonez à la CNIL au 01.53.73.22.22.
Une femme consulte le site Bloctel pour bloquer les numéros de téléphone de démarchage téléphonique, et appel abusifs. En cas de doute concernant les arnaques à la RGPD, téléphonez à la CNIL au 01.53.73.22.22. © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
"Dotés d’une imagination débordante et s’adaptant en permanence à l’actualité, les escrocs ont d’ores et déjà débuté leurs activités délictueuses", précise un communiqué de la gendarmerie de Rhône-Alpes. Ces derniers font face à une montée inquiétante des escroqueries visant les entreprises, en particulier les PME.

Ces dernières qui possèdent des "données à caractère personnel concernant des ressortissants de l’Union Européenne" devront se conformer à un règlement européen, sur la protection des données personnelles (RGPD) d'ici au 25 mai 2018.


La technique est ainsi simple. Les escrocs envoient un mail "pouvant faire penser à mise en demeure administrative" (Un exemple à retrouver ici) ou appellent en se faisant passer pour un service de l'État et soutirent des informations.

La CNIL précise que ces messages peuvent avoir pour but :

De vous faire appeler un numéro de téléphone surtaxé,
De vous faire signer un engagement frauduleux pour une "mise en conformité Informatique et Libertés (ou RGPD)",
Ou de collecter des informations sur votre organisation pour préparer une escroquerie ou une attaque informatique

N'hésitez pas à la consulter en cas de doute au 01.53.73.22.22.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société économie numérique économie