Auvergne-Rhône-Alpes : des médiateurs de lutte anti-Covid déployés dans toute la région

L’Agence Régionale de Santé et les préfectures de la région Auvergne-Rhône-Alpes déploient des médiateurs de lutte anti-Covid sur tout le territoire. Jusqu'à 1400 agents pourraient renforcer les capacités de dépistage dans le cadre de la stratégie "Tester-Alerter-Protéger".  

Image d'illustration "dépistage covid"
Image d'illustration "dépistage covid" © Guillaume Bonnefont/

Les premiers médiateurs de lutte anti-Covid sont arrivés sur le terrain mi-février. "La montée en charge progressive de ce dispositif pourrait atteindre à terme jusqu’à près de 1400 médiateurs" précise l’ARS et la préfecture de la région AURA dans un communiqué commun. 

L’objectif de ce dispositif ? Soutenir les acteurs déjà mobilisés sur le terrain et renforcer les capacités de dépistage et les actions de prévention.

 

Qui sont les médiateurs ?

Répartis en différents groupes mobiles, ils peuvent être employés par des entreprises, des établissements scolaires ou des collectivités locales. Chaque équipe compte au moins un professionnel de santé habilité à faire des dépistages.

"Par ailleurs, des équipes portées majoritairement par des associations agréées de sécurité civile et des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) sont constituées pour être mobilisées par l’ARS et/ou les préfets de départements. Elles sont financées par l’Agence Régionale de Santé" précise le communiqué.

 

Pour quoi faire ?

En fonction de la situation épidémique locale, ces médiateurs pourront effectuer des opérations de dépistage dans des lieux précis (lieux de travail, d’études, lieux publics) afin de repérer d'éventuels clusters, de sensibilisation et de prévention et d’identification des personnes contacts pour casser les chaînes de transmission.

L’ARS ajoute que chaque médiateur devra avoir suivi une formation spéciale et être titulaire du baccalauréat ou d’un niveau CAP-BEP dans le domaine sanitaire ou social. Les entreprises, collectivités ou universités peuvent également former des agents en poste afin qu’ils prennent les fonctions de médiateurs de lutte anti-Covid.

Les autorités régionales précisent que les médiateurs ont été ou sont mobilisés pour intervenir notamment à :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société