Basket Pro A : l'ASVEL, toujours co-leader, bousculé à Roanne

© P. Perrel, France 3 Rhône-Alpes
© P. Perrel, France 3 Rhône-Alpes

Défaite en Euroligue face à Kaunas (Lithuanie), l'équipe de l'ASVEL s'est fait bousculer dans le derby qui l'opposait à Roanne. La Chorale a même senti le goût de la victoire, menant dans le 4eme quart-temps. Mais l'ASVEL s'est reprise et l'a emporté finalement 73 à 69.

Par Christian Conxicoeur

Et une de plus ! l'ASVEL qui (re)découvre la rugosité du basket européen, en s'inclinant en Euroligue à Kaunas en Lithuanie, continue de dominer le championnat national en décrochant une victoire dans l'antre de la Chorale. Une halle André Vacheresse à guichet fermé pour l'occasion, et dont les supporters ont été à la hauteur de leur réputation. 

Pour cette 6ème journée de championnat, la Chorale en crise - avec le départ surprise de son coach Laurent Pluvy et une dernière place au classement- espérait bien profiter d'un accès de faiblesse -plus supposé que réel- pour se refaire la cerise, comme l'explique l'ailier fort Choralien Olivier Cortale au micro de Jean-Paul Savart et Patrick Perrel.
 
Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73
La Chorale de Roanne s'est inclinée à domicile face à l'ASVEL dimanche 27 octobre 2019. Les ligériens ont vendu chèrement leur peau, mais les villeurbannais -battus en Lithuanie- n'ont pas flanché. Interview de l'ailier fort choralien Olivier Cortale.


De fait, l'ASVEL, champion de France en titre, n'a jamais mené plus de huit points face à son voisin et s'est même trouvé mené lors du quatrième quart-temps, avant de l'emporter.

Les joueurs de Zvezdan Mitrovic, qui ont joué quatre fois en dix jours avec l'Euroligue, menaient seulement de six points à la fin de la première période (32-26).
 

Une victoire choralienne à portée de main


Après la pause, la Chorale de Roanne, poussée par un public en fusion, a un temps réduit l'écart, revenant même à égalité à plusieurs reprises dans le troisième quart-temps. 

Les hommes de Maxime Boire, successeur par intérim de Laurent Pluvy, ont même réussi l'exploit de passer devant Villeurbanne lors du quatrième quart-temps, avec un écart maximal de 6 points (59-53).
 

Edwin Jackson fait la différence


Toujours à égalité dans le money time (69-69), les Villeurbannais ont pu compter sur l'agilité d'Edwin Jackson (15 pts), qui a inscrit quatre lancers francs (huitau total, sur huit tentatives), permettant finalement au leader de s'imposer 73-69.

Lyon-Villeurbanne reste logiquement leader au classement, suivi par Boulogne-Levallois et Monaco, vainqueurs également ce week-end. Pour Roanne, cette défaite est la 5ème en 6 rencontres.
    
 

Sur le même sujet

Les + Lus