Biathlon : Quentin Fillon-Maillet 2e et Martin Fourcade 3e au championnat du monde de sprint derrière Loginov

Auteur d'un 9/10 à la carabine, Quentin Fillon-Maillet termine à 6 secondes du leader grâce à un excellent temps de ski. Martin Fourcade a été quant à lui impérial au tir. Emilien Jacquelin est 6e.

Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade à Rasen-Antholz ce 15 février 2020.
Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade à Rasen-Antholz ce 15 février 2020. © Tiziana Favi / AFP
Le Russe Alexander Loginov a décroché samedi à Anterselva son premier titre de champion du monde en s'imposant lors du sprint des Mondiaux de biathlon devant les Français Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade. 
 
Loginov (28 ans), auteur d'un sans-faute à la carabine, a devancé de 6,5 secondes Fillon-Maillet et de 19,5 secondes Fourcade. 
Le Russe, suspendu deux ans pour dopage entre 2014 et 2016, avait été le dauphin de Johannes Boe au classement général de la Coupe du monde la saison dernière.

Loginov a privé de peu Fillon-Maillet d'un premier sacre mondial sur le plan individuel. Le Jurassien, numéro 2 au classement général de la Coupe du monde derrière Fourcade, est passé tout près de la victoire mais peut s'en vouloir d'avoir manqué une balle sur son tir couché. 

Vainqueur de la mass start de Pokljuka fin janvier, l'ultime course avant les Championnats du monde, il a néanmoins confirmé sa montée en puissance observée depuis la saison dernière.
 

Fourcade sur une bonne lancée depuis le début de l'année


Fourcade a lui été dans la lignée de ses belles prestations du mois de janvier (4 succès), qui lui ont permis de prendre la tête de la Coupe du monde, avec un magnifique 10/10 derrière la carabine. Les podiums de Fillon-Maillet et de Fourcade, ajoutés à la 6e place du Grenoblois Emilien Jacquelin, rassurent le clan français après les déceptions du relais mixte (7e), jeudi, et du sprint dames, vendredi.
 
La surprise est venue de la contre-performance de Johannes Boe. Le Norvégien n'a fini que 5e (1 erreur à la carabine) après un départ canon, mais une fin de course plus difficile à skis. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
biathlon sport mondiaux de ski ski