"L'arbre de l'année" se trouve peut-être dans ce petit village du Cantal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lopes

Qui sera « L’arbre de l’année » 2020 ? L’arbre « du deime » de Chavagnac dans le Cantal a été retenu pour représenter la région Auvergne-Rhône-Alpes dans ce concours national. Ce hêtre majestueux fait la fierté de son village.
 

Et si un hêtre du petit village de Chavagnac dans le Cantal était élu « Arbre de l’année ? ». C’est le souhait que formulent de nombreux habitants de la commune et en particulier l’association « Chavagnac-Avenir ». Organisé conjointement par l’Office national des forêts (ONF) et le magazine Terre Sauvage, « L’arbre de l’année» récompense depuis 2012  les plus beaux arbres du patrimoine français. Un prix qui ne s’intéresse pas qu'à la dimension esthétique de l'arbre, mais aussi aux liens entre l’Homme et la nature, en portant un intérêt particulier à l’importance sociale, culturelle ou encore symbolique de l’arbre dans son environnement.

14 arbres en lice

En septembre 2020, le jury a sélectionné parmi les 300 candidatures un arbre par région. C’est l’arbre « du deime » de Chavagnac, commune de Neussargues en Pinatelle, qui représentera la région Auvergne-Rhône-Alpes lors de ce concours. En tout 14 arbres sont en lice. « C’est un arbre exceptionnel. Il s’agit d’un hêtre commun, un arbre caractéristique de notre région. Il a entre 200 et 300 ans. Son tronc fait 5,30 mètres de circonférence. Il dépasse les 25 mètres de haut. Il a surtout une envergure remarquable. Quand on se promène, il n’est pas rare de voir sous l’arbre un troupeau de chèvres qui s’y protège » explique Josette Alliot, vice-présidente de « Chavagnac-Avenir ». Par ailleurs, l’arbre a la caractéristique d'être placé exactement entre le pôle Nord et l’équateur. Il est situé à 1 100 mètres d’altitude.
 

Un arbre qui porte l'histoire du village

L’arbre « du deime » est intimement lié à l’histoire du village. Josette  Alliot raconte : « Il est situé sur une parcelle qui depuis le moyen-âge appartient aux habitants. C’était une zone où des paysans pouvaient librement faire pâturer leurs bêtes, ramasser du bois et des champignons. Cette parcelle est dite « du deime », qui signifie la dîme en patois. Dans la mémoire collective, depuis toujours on entend dire que c’est l’endroit où les paysans venaient payer leur redevance au seigneur du château ».

Tout un village mobilisé

Ce hêtre de Chavagnac concourt pour le prix du jury et le prix du public. Josette Alliot souligne : « Cet arbre représente la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous essayons de rassembler un maximum de votes. Sur le Cantal, on a mobilisé tous les réseaux. On est en train de le faire pour le Puy-de-Dôme. Mais atteindre la grande région est plus difficile ». Les habitants de Chavagnac sont très fiers de cet arbre. Tous les enfants du village connaissent cet endroit. Le village compte une quarantaine d’habitants permanents. Il faudra bien plus que la mobilisation locale pour faire gagner l’arbre « du deime ». Les votes sont ouverts en ligne jusqu’au 5 janvier 2021.