Au col de Prat-de-Bouc (Cantal), le ski de fond séduit les vacanciers

Malgré les remontées mécaniques à l’arrêt, les amateurs de glisse sont tout de même au rendez-vous dans le Cantal pour les vacances de février. Au col de Prat-de-Bouc, les bonnes conditions météo font le bonheur des skieurs de fond et des loueurs.

A plus de 1400 mètres d'altitude, un grand soleil accueille les skieurs de fond au col de Brat-de-Bouc (Cantal).
A plus de 1400 mètres d'altitude, un grand soleil accueille les skieurs de fond au col de Brat-de-Bouc (Cantal). © Jean-Luc ROUSSILHE/FTV

Pas de ski alpin cette année, en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, mais au col de Prat-de-Bouc, dans le Cantal, les vacanciers profitent quand même de la neige. Ski de fond, raquettes ou ski de randonnée : il y en a pour tous les goûts.

La découverte d’une nouvelle pratique

Pour beaucoup de vacanciers, comme Olivier Guiton, venu de région parisienne, ski de fond rime avec « première fois » : « D’habitude, je fais du ski alpin, mais cette année, vu les circonstances, j'ai décidé de faire du ski de fond. » Pour certains, c’est l’occasion de profiter : « On prend l’air c’est bien, on se détend, et puis on voit du paysage. On prend le temps surtout, c’est ça qui est bien. » Pour d’autres, la transition est plus compliquée : « On fait du ski alpin en temps normal donc c’est très dur le ski de fond, sourit une vacancière. C’est différent, ce n’est pas du tout les mêmes gestes. J’ai du mal là, mais ça ne fait rien, on s’éclate quand même. »

Au col de Prat-de-Bouc (Cantal), le ski de fond séduit les vacanciers

« Du jamais vu » à Prat-de-Bouc

Avec entre 500 et 1 000 skieurs par jour, la station a enregistré des ventes de forfaits record. « Sur la zone nordique de Prat-de-Bouc c’est du jamais vu ! », s’étonne Jean-François Roches, propriétaire du seul magasin de sport du col. Certains jours de la semaine, ses 600 paires de ski de fond sont prises d’assaut. « Nous avons récupéré une grosse clientèle qui découvre le ski de fond, il y a du monde », affirme-t-il.
Outre l’impossibilité d’utiliser les remontées mécaniques, le ski de fond a bénéficié d’une bonne météo cette saison : « Les conditions sont exceptionnelles cette année, nous avons eu beaucoup de neige en début de saison, se réjouit Fréderic Bancharel, responsable du domaine nordiqueNous avons de belles journées ensoleillées, donc forcément les gens qui cherchent des activités en plein air se tournent vers le ski de fond, la raquette et le ski de randonnée. »

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo ski sport stations de ski économie tourisme montagne nature