A Aurillac, on anticipe les questions de sécurité à l’occasion du festival de théâtre de rue

Mise en place des dispositifs destinés à protéger le festival de théâtre de rue d'Aurillac / © Claude Beranrd - France 3 Auvergne
Mise en place des dispositifs destinés à protéger le festival de théâtre de rue d'Aurillac / © Claude Beranrd - France 3 Auvergne

Pendant 4 jours, la population de la ville d’Aurillac sera multipliée par 4 au cours du festival de théâtre de rue. Les services publics ont anticipé en revoyant le dispositif de sécurisation des rues du centre-ville

Par Cyrille Genet

Du 23 au 26 août Aurillac dans le Cantal va vivre au rythme du festival de théâtre de rue et la population va passer de 30 000 à 120 000 personnes. Des milliers de festivaliers vont investir les rues pour profiter des spectacles qui par nature sont joués en plein-air. Une particularité qui impose des mesures de sécurité particulières, notamment après les incidents qui avaient marqué la précédente édition et dans un contexte influencé par les risques d’attentat terroriste. "Naturellement les services de l’Etat, moi-même, avons sollicité un renfort en matière de forces de sécurités qui seront présentes dès le premier jour du festival et pendant toute la durée" indique Isabelle Sima, préfet du Cantal.

Du côté des services techniques de la ville, une trentaine de personnes travaillent à aménager la cité. Cette année en centre-ville,  l’espace dédié aux spectacles a été reconfiguré. Les accès se feront par 9 points de passage équipés de barrières basses et où de simples contrôles visuels seront effectués."Il faut que ça se passe dans la bonne humeur, la bienveillance et qu’on soit tous capables d’assurer nos propres responsabilités" dit Pierre Mathonier, le maire d’Aurillac, "sachant que face à un acte terroriste désespéré, il n’y a pas de protection maximum et qu’aujourd’hui de dire qu’on ne met aucune protection ce serait vraiment envoyer un message qui serait contre-productif pour la qualité des spectacles qui se produisent dans l’espace public".

Les transports en commun seront réorganisés pour permettre de meilleurs accès et des blocs de béton anti-voiture bélier seront installés.

La sécurité du festival d’Aurillac
Depuis plusieurs mois, les services de l’Etat et de la Ville ont prévu un plan de sécurisation de la ville. Intervenants : Isabelle Sima, préfet ; Pierre Mathonier, maire d’Aurillac. - Reportage : Claude Bernard, Lydie Ribes. Montage : Brice Ordas.

 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus