• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Cantal : le corps d’un homme retrouvé au lac de Saint-Etienne-Cantalès, 3 hommes en garde à vue

Jeudi 5 septembre, les pompiers ont retrouvé le corps sans vie d’un homme sur la plage du lac de Saint-Etienne-Cantalès, près d’Aurillac, dans le Cantal. / © France 3 Auvergne
Jeudi 5 septembre, les pompiers ont retrouvé le corps sans vie d’un homme sur la plage du lac de Saint-Etienne-Cantalès, près d’Aurillac, dans le Cantal. / © France 3 Auvergne

Jeudi 5 septembre, les pompiers ont retrouvé le corps sans vie d’un homme sur la plage du lac de Saint-Etienne-Cantalès, à Lacapelle-Viescamp, près d’Aurillac, dans le Cantal. Trois personnes ont été placées en garde à vue.
 

Par Catherine Lopes

L’alerte a été donnée vers 8 heures jeudi 5 septembre, au lac de Saint-Etienne-Cantalès, sur la commune de Lacapelle-Viescamp, près d’Aurillac, dans le Cantal. Après avoir passé la soirée près du lac et inquiets de ne pas voir au réveil l’un de leurs amis, des personnes ont contacté les secours. Les pompiers de Laroquebrou, Saint-Mamet et Aurillac sont alors intervenus, soit une dizaine de personnes. Ils ont découvert vers 10 heures le corps sans vie d’un homme d'une quarantaine d'années sur la plage : il se serait vraisemblablement noyé. Une enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie d’Aurillac. 

Une seule personne a pu être entendue

D’après le procureur de la République d’Aurillac, Olivier Clémençon, « Trois personnes ont été placées en garde à vue depuis la fin de matinée. Une enquête a été ouverte pour non-assistance à personne en danger et homicide involontaire ». Selon lui, une seule personne a pu être entendue, les 2 autres étant alcoolisées. Il ajoute : « Les personnes en garde à vue sont venues au festival d’Aurillac. Ce sont des SDF qui appartiennent au milieu marginal ». Parmi les personnes en garde à vue, une a 40 ans, l’autre 35. L’autopsie sera pratiquée mardi 10 septembre à l’institut médico-légal de Clermont-Ferrand. Pour le procureur, « la noyade paraît probable ».

 

Sur le même sujet

Découvrez à quoi va ressembler le nouveau lycée de l’agglomération clermontoise

Les + Lus