Cantal : à Vic-sur-Cère, l’eau du robinet impropre à la consommation pendant encore plusieurs jours

Depuis mercredi 7 octobre, l’eau du robinet est impropre à la consommation à Vic-sur-Cère dans le Cantal. Une contamination fécale en est la cause. Une distribution d’eau en bouteille est assurée par la mairie. Selon l'ARS la situation pourrait durer plusieurs jours.
 

A Vic-sur-Cère, dans le Cantal, l'eau du robinet est impropre à la consommation en raison de la présence d'une bactérie.
A Vic-sur-Cère, dans le Cantal, l'eau du robinet est impropre à la consommation en raison de la présence d'une bactérie. © Jean-Luc Flémal / MAXPPP
Mercredi 7 octobre après-midi, Annie Delrieu, maire (sans étiquette) de Vic-sur-Cère dans le Cantal a pris un arrêté interdisant la consommation de l’eau du robinet. En effet, des analyses ont montré que l’eau était impropre à la consommation. Annie Delrieu explique : « A priori, la météo des jours derniers avec les fortes pluies a contribué à amener une bactérie dans les bassins. L’ARS a effectué des prélèvements ».

Une contamination fécale

L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes souligne : « Le laboratoire d’analyse des eaux Terana en charge des prélèvements du contrôle sanitaire des eaux destinée à la consommation humaine du département du Cantal nous a signalé hier une importante contamination bactérienne de l’eau distribuée sur 6 points d’eau échantillonnés le 5 octobre sur les 2 réseaux principaux de la commune de Vic-sur-Cère. Les bactéries détectées (Eschérichia coli et Enterocoques) sont des indicateurs de contamination fécale classiquement recherchés dans les analyses de routine du contrôle sanitaire des eaux ». En raison des risques sanitaires encourus par les consommateurs l’ARS a demandé que l’eau soit interdite à la consommation humaine. La maire de la commune précise : « Les secteurs de Salvanhac et Olmet ne sont pas concernés. Les habitants peuvent toutefois faire bouillir l’eau 10 minutes pour se laver les dents ou nettoyer les légumes ». Les services techniques sont à pied d’œuvre pour rétablir la potabilité de l’eau. Des bouteilles d’eau sont à disposition des habitants aux services techniques de la commune, de 8h à 12h et de 13h30 à 19h. Un camion est également présent aux services techniques pour permettre à chacun de se servir en eau potable. Par ailleurs, des investigations sont en cours afin de déterminer l’origine de la pollution.

Des opérations en cours

L’eau pourrait rester encore impropre à la consommation pendant plusieurs jours. L’ARS indique : « Dès que les opérations curatives (vidanges, nettoyages, désinfections et purges) des installations de production d’eau potable seront réalisées, l’ARS procèdera à leur contrôle et à des analyses complémentaires pour vérifier l’efficacité des mesures curatives prises par le gestionnaire. La levée de l’interdiction de consommer l’eau ne pourra intervenir qu’à réception des résultats de ces contrôles (s’ils sont favorables) attendus en début de semaine prochaine ». La maire de la commune a elle aussi bon espoir d’un retour à la normale « en début de semaine prochaine ». La commune compte 1828 habitants.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société