"On a des centres qui sont en danger" : le Cantal manque de pompiers volontaires

Leur vidéo a déjà fait plus de 11 000 vues sur les réseaux sociaux. Les pompiers volontaires d’Ydes, dans le Cantal, n'ont pas hésité à mettre en scène leur quotidien, pour attirer de nouvelles recrues, à l'heure où le département manque cruellement de pompiers volontaires.

Dans son usine de fabrication de meubles de cuisine du Cantal, Laurent Tamayo est toujours sur le qui-vive, son biper à portée de main. « D'ici à la caserne je mets 4min, pour m’habiller 2min… Le départ se fait en 10 mn à peu près. Il faut faire le plus vite possible ! »

Trouver d'éventuels volontaires

Son entreprise a signé une convention et s'engage à libérer Laurent à chaque fois qu'il doit partir en intervention. « Les gens ont l’image de superhéros, de pompiers qui sont des surhommes alors que non, la plupart des interventions que l’on fait demandent juste d’avoir une condition physique adaptée. Ça ne veut pas dire : être un grand sportif, ça veut dire : être capable de faire un peu de brancardage, marcher sur quelques centaines de mètres dans les bois… », explique le lieutenant Jérémy Froment, chef de centre. Une vidéo (ci-dessous) a été tournée par ces pompiers afin de promouvoir la fonction de pompier volontaire.

A Ydes, Laurent est le plus ancien des 23 pompiers volontaire de la caserne. « Je crois qu’on couvre 10 communes. Je les connais tous alors j’ai envie de les aider, de leur rendre service. Ils sont reconnaissants. »

Des centres en danger

Dans le Cantal, 34 des 36 casernes du territoire sont composées exclusivement de pompiers volontaires. Faute d'en recruter suffisamment, l'une d'elle a dû fermer. Le lieutenant-colonel Michel Cayla, responsable du groupement territorial SDIS 15, indique : « Aujourd'hui il y a plusieurs casernes qui sont en recherche active car elles sont effectivement, en danger. Il faut engager des moyens de plus loin avec des délais d’intervention plus importants. On a des centres qui sont en danger ou qui vont le devenir à très courte échéance". Ce samedi 30 septembre, à Ydes, le centre d'incendie et de secours ouvre ses portes. Une opération séduction pour capter les bonnes volontés. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité