Le Stade Aurillacois renoue avec la victoire face à Provence Rugby (39-6)

Après deux mois sans victoire, le Stade Aurillacois s'est rassuré face à Provence Rugby. / © Jérémie FULLERINGER / MAXPPP
Après deux mois sans victoire, le Stade Aurillacois s'est rassuré face à Provence Rugby. / © Jérémie FULLERINGER / MAXPPP

Les rugbymen du Stade Aurillacois ont enfin renoué avec la victoire vendredi 1er novembre ! A domicile, ils ont battu l'équipe de Provence Rugby sur le score de 39 à 6 et décroché le bonus offensif.

Par FG avec Pierre-Olivier Belle

Après, deux mois sans victoire, le stade Aurillacois se devait de remporter ce match de la 9ème journée de Pro D2 face à Provence Rugby. Sous des trombes d'eau et sur leur pelouse du stade Jean Alric, les Cantaliens ont réussi leur pari avec une belle avance (39-6) et même un bonus offensif.

Au départ, pourtant, la première mi-temps a été laborieuse, en partie à cause des conditions météo très difficiles. Aucune des 2 équipes ne veut prendre de risques, pas d'essai en vue, seulement des pénalités qui tournent à l'avantage des Cantaliens. Le 100% de Thomas Salles au pied permet au Stade de faire la course en tête, 9 à 3 à la pause...

Ce qu'on voulait, c'était gagner à tout prix

En deuxième mi-temps, le travail de sape des avants aurillacois finit par payer et à l'heure de jeu, un premier essai de pénalité vient récompenser le mouvement collectif. Dans la foulée, les Aixois écopent d'un carton jaune.

"Ce qu'on voulait, c'était gagner à tout prix, la manière on s'en fichait un peu" raconte Thomas Salles, ailier du Stade Aurillacois. "Le but, c'était de prendre l'écart au score le plus rapidement possible. Et après, c'est vrai qu'à la fin, on a été ambitieux de vouloir aller chercher ce deuxième essai et ça nous a souri !"

A la suite d'une mêlée fermée, c'est effectivement Shaun Adendorff  qui inscrit le deuxième essai du stade (75e), puis 2 minutes avant la fin du match, c'est Hugo Bouyssou, après une belle séquence de ballon porté, qui va marquer l'essai du bonus.

Score final : 39 à 6. Cette victoire, qui était déjà indispensable, remet Aurillac dans le sens de la marche.

"On a fait le match qu'il fallait pour nous relancer" se félicite Thierry Peuchlestrade, l'entraineur du Stade Aurillacois. "Ça ne suffira pas. J'espère que c'est le début de notre redressement mais c'est bien d'avoir réussi ce match dans les conditions telles qu'elles étaient aujourd'hui, et surtout de prendre ce bonus offensif, il le fallait à tout prix. Après, c'est à nous de continuer à travailler et de répondre présents dans ce qui va nous attendre à partir de maintenant."

Le Stade est désormais 14ème au classement, avec un match de retard.​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus