VIDEO. À 93 ans, il se prépare pour le Marathon de Paris 2023

À 93 ans, Charly est infatigable. Dans son petit village du Cantal, il s'entraîne sans relâche, tel un sportif de haut niveau pour le prochain Marathon de Paris 2023.

À 93 ans, Charly Bancarel vise un nouvel objectif : le Marathon de Paris 2023. Pour y arriver, l'habitant de Salers, dans le Cantal, suit une préparation au cordeau, et ne laisse rien au hasard. D'ailleurs, quand on lui fait remarquer son âge dans la rue, il répond avec le sourire : "Je cours parce que j’ai le plaisir. J’ai commencé tard peut-être, et maintenant je me rattrape".

Le Marathon de New York, sa plus forte émotion

L’histoire de Charly, c’est celle d’un ancien chauffeur de car, ayant obtenu son permis en 1947 et sans accident notable depuis. Depuis toujours, il a le goût de l’effort. Denise, son épouse en témoigne. "Il laissait le car à Mauriac, et les 20 km, il les faisait en courant."

Sa carrière de fondeur a démarré à 55 ans, et il a bouclé son premier marathon à 70 ans. Depuis, il a reçu des dizaines de récompenses. Et quand il plonge dans l’armoire à souvenirs, Charly reste marqué par un évènement : sa participation au marathon de New York. Sa plus forte émotion.

Le secret de sa réussite et de ses performances se trouve dans la cave de la maison familiale. C’est presque un rituel quotidien. Quand il ne court pas, Charly pédale, car le vélo est son autre passion. Il trouve son bonheur dans la répétition de l’effort.

L'hiver, il suit un entraînement quotidien

"Pendant l’hiver, quand il fait mauvais, j’ai ma petite selle", en parlant de son vélo. Tous les matins, il programme une séance de sport, entre 1h et 1h30. Du vélo, en passant par le rameur, mais aussi des altères. Celle de 8 kg, lui permet de garder de la tonicité et de la souplesse dans les membres. "Je touche du bois, je n’ai jamais rien eu de vraiment grave."

Le certificat médical en atteste, Charly est apte pour la pratique du sport en compétition. Il suit une méthode presque scientifique, en consignant tout dans ces carnets depuis des années. En retrouvant la page de 2016, il remarque qu’il a effectué 1000 km dans l’année. "Pour ma santé, je sens que c’est bien que je fasse toutes ces choses-là. Il y a un dicton qui dit qu’on ne s’arrête pas quand on vieillit, mais on vieillit quand on s’arrête."

Une chose est sûre, Charly sera l'un des coureurs au départ les mieux préparés pour le Marathon de Paris 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité