Cantal : quand un village se mobilise pour les koalas et les kangourous d'Australie

A Polminhac, dans le Cantal, tout un village se mobilise pour la sauvegarde de la faune en Australie. / © Laetitia Théodore / France 3 Auvergne
A Polminhac, dans le Cantal, tout un village se mobilise pour la sauvegarde de la faune en Australie. / © Laetitia Théodore / France 3 Auvergne

A Polminhac, dans le Cantal, une épicière et sa compagne australienne ont lancé une tombola. Objectif : récolter des dons pour soigner les koalas et les kangourous pris au piège des incendies en Australie. Les couturières du village sont aussi mobilisées.
 

Par C. L avec AFP

A Polminhac, dans le Cantal, tout un village se mobilise afin de venir en aide aux animaux pris aux pièges des incendies en Australie. Orianne et sa compagne Sarah ont repris depuis 3 ans l’épicerie de Polminhac. Sarah, australienne, ne pouvait se résoudre à regarder impuissante sa terre natale ravagée par les incendies et voir ainsi sa faune sauvage disparaître. Orianne raconte : « On s’est dit que l’on pouvait faire quelque chose pour agir. On a lancé l’idée d’une tombola, avec en premier lot un panier garni d’une valeur de 70 euros. En deux semaines, on a déjà vendu environ 250 billets à 2 euros. De plus, des producteurs ont voulu participer et nous ont rajouté des lots ».

Un élan de générosité

L’argent récolté sera versé à deux associations australiennes qui s’occupent de la faune et qui œuvrent pour la réhabilitation de la vie sauvage, notamment des koalas et des kangourous. Le tirage au sort de la tombola aura lieu le 31 janvier. Face à un tel succès, Orianne confie : « On est très surpris. On ne s’attendait pas à un tel élan de générosité ». Une générosité qui ne s’arrête pas là. En effet, 5 couturières du village se sont aussi mobilisées. Elles ont confectionné en quelques jours une quarantaine de petites poches en tissu pour protéger les bébés koalas et kangourous. Une habitante de Vic-sur-Cère a également participé à cette opération et a cousu 50 poches.


Un bilan catastrophique pour les animaux et les plantes

Les feux en Australie ont brûlé plus de la moitié de l'habitat connu de 100 plantes et animaux menacés, dont 32 espèces en danger critique d'extinction, a annoncé lundi 20 janvier le gouvernement. Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'est et le sud de l'île pendant des mois, brûlant une étendue plus grande que celle du Portugal. Un bilan précis pour la faune et la flore ne sera établi que dans plusieurs semaines, car il reste des feux et certaines zones brûlées sont encore trop dangereuses à explorer, selon les autorités.

Les aires de peuplement affectées

Mais le ministère de l'Environnement et de l'Energie a d'ores et déjà publié une liste préliminaire des espèces menacées de plantes, animaux et insectes qui ont perdu plus de 10% de leur habitat répertorié. Plus de 80% des habitats connus ou probables de 49 espèces ont subi les flammes, tandis que 65 autres espèces ont vu 50 à 80% de leurs aires de peuplement affectées. "Certaines espèces sont plus vulnérables au feu que d'autres et certaines zones ont été plus gravement brûlées que d'autres, donc une analyse plus approfondie sera nécessaire avant de pouvoir évaluer pleinement l'incidence des incendies sur le terrain", a déclaré Sally Box, commissaire aux Espèces menacées. Les espèces menacées victimes des incendies comprenaient 272 plantes, 16 mammifères, 14 grenouilles, neuf oiseaux, sept reptiles, quatre insectes, quatre poissons et une araignée, a indiqué le ministère. Sur les 32 espèces en danger critique d'extinction touchées par les incendies, la plupart étaient des plantes, et il y avait également des grenouilles, des tortues et trois types d'oiseaux, a-t-on ajouté de même source.
 

Sur le même sujet

Les + Lus