Cantal : retour du port du masque obligatoire dans de nombreux lieux

Publié le
Écrit par Catherine Lopes
A partir du lundi 22 novembre, le masque fera son grand retour dans de nombreux lieux dans le Cantal.
A partir du lundi 22 novembre, le masque fera son grand retour dans de nombreux lieux dans le Cantal. © ALEXANDRE MARCHI / L'EST REPUBLICAIN / MAXPPP

A partir du lundi 22 novembre, le port du masque dans le Cantal sera à nouveau obligatoire dans différents lieux, notamment dans les établissements recevant du public, y compris ceux soumis au pass sanitaire. Le préfet s’inquiète d’une circulation du virus du COVID en hausse dans le département.

Vendredi 19 novembre, Serge Castel, préfet du Cantal a pris un arrêté qui entrera en vigueur le lundi 22 novembre et ce, jusqu’au 3 janvier. Cette décision vise à freiner la progresse la circulation du virus du COVID dans le département.

La liste des lieux concernés

Ainsi, le port du masque sera obligatoire pour les personnes de onze ans et plus dans les lieux suivants :

- dans les établissements recevant du public (ERP), y compris ceux soumis au pass sanitaire
-  aux abords immédiats des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des établissements d’enseignement supérieur sur l’ensemble des communes du Cantal, du lundi au vendredi de 7h30 à 20h00 et le samedi de 7h30 à 13h00, à l’exception des jours fériés ;
-  aux abords immédiats des centres de loisirs sans hébergement, aux heures d’arrivée et de départ des enfants ;
- aux abords immédiats des lieux de culte, aux heures des célébrations ;
- aux rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de dix personnes lorsque cette manifestation n’est pas soumise à la présentation d’un passe sanitaire valide ;      
- sur les marchés de plein air, les marchés de Noël, les brocantes, les braderies, les vide-greniers, les foires et fêtes foraines ;
-  les files d’attente ;
-  aux arrêts des transports intra-urbains et interurbains du département de 7h30 à 21h00 ;
-  aux abords immédiats et dans toutes les gares ferroviaires du département de 7h30 à 23h00 ; 
 - aux abords immédiats de l’aérogare d’Aurillac de 6h00 à 23h00 ;
-  sur les parkings des commerces et des zones commerciales du département de 7h30 à 21h00 ;

Les abords immédiats sont définis par un rayon de 50 mètres autour des entrées et sorties des établissements. Les cafés et restaurants verront donc le retour du port du masque dans leur enceinte.  

Un virus qui circule

Si le préfet du Cantal a pris cet arrêté, c’est parce que la circulation du virus progresse dans le département. Dans un communiqué publié le vendredi 19 novembre, le préfet rappelle : « Plusieurs clusters ont été signalés, notamment dans des établissements de santé et médico-sociaux, des clubs sportifs, des bars et dancings. Dans ce contexte, une légère augmentation des hospitalisations est observée, avec une nouvelle admission à l’hôpital, et une admission en soins critiques sur la semaine du 12/11 au 16/11. Par ailleurs un décès supplémentaire est intervenu pendant cette même période, portant à 146 le nombre de personnes décédées du COVID à l’hôpital dans le Cantal ».

L'importance des gestes barrières et de la vaccination 

D’après les données de Santé Publique France, pour la semaine glissante du 9 au 15 novembre, le taux d’incidence pour 100 000 habitants dans le Cantal est de 84, alors qu’il était à 39,2 début novembre.


Le préfet insiste sur le maintien des gestes barrières et sur la nécessité de la vaccination : « La vaccination complète est le moyen le plus efficace pour prévenir les hospitalisations et les formes graves de COVID. Il est donc indispensable pour les personnes éligibles au rappel vaccinal (« 3e dose ») d’effectuer leur rappel dans les meilleurs délais, 6 mois après la primovaccination (personnes de plus de 65 ans, personnes fragilisées par une maladie chronique – diabète, HTA, pathologie pulmonaire, etc.) ». Dans le Cantal, la campagne de vaccination continue à progresser (92,4 % des personnes de plus de 12 ans complètement vaccinées, et 93,8% avec au moins une dose).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.