Coronavirus COVID 19 : 3 collèges du Cantal transformés en centres médicaux

Pour faire face à l'épidémie de coronavirus Covid-19, le département du Cantal a mis à disposition 3 collèges. La Ponétie à Aurillac, Blaise Pascal à Saint-Flour et le Collège du Méridien à Mauriac ont été réménagés pour devenir chacun un Centre Médical d’Arrondissement Sécurité (CMAS).
 
Le collège de La Ponétie à Aurillac, est devenu depuis le lundi 23 mars un Centre Médical d’Arrondissement Sécurisé, afin d'accueillir des personnes atteintes du Coronavirus.
Le collège de La Ponétie à Aurillac, est devenu depuis le lundi 23 mars un Centre Médical d’Arrondissement Sécurisé, afin d'accueillir des personnes atteintes du Coronavirus. © L.Ribes/FTV
Le conseil départemental du Cantal s’organise au mieux pour faire face à l’épidémie de Coronavirus Covid-19. Lors d’une conférence de presse organisée, lundi 23 mars en début d’après-midi, le président du conseil a annoncé la mise en place de CMAS (Centre Médical d’Arrondissement Sécurisé).

"A l’initiative de l’ordre des médecins et des associations de médecins libéraux, nous organisons différents centres de consultation au niveau du département" a déclaré Bruno Faure. Puis il a ajouté : "Nous avons mis à disposition trois collèges, avec les moyens nécessaires pour le nettoyage de ces derniers, et ce afin de proposer un dispositif le plus adéquat possible".


3 collèges transformés en centres médicaux

Pour ce faire, le département a mis à disposition 3 collèges situés dans les 3 bassins de vie du Cantal. Il s’agit de La Ponétie à Aurillac, Blaise Pascal à Saint-Flour et du Collège du Méridien à Mauriac.

Jacques Dalbin, médecin et président de l’Association des médecins libéraux du Cantal souligne : "Nous avons décidé de nous baser sur l’organisation déjà en place de la permanence de soins en créant 3 centres sécurisés pour l’accueil des patients".


Soulager les hôpitaux et isoler les patients suspects

En cas de symptômes, vous ne devez pas vous rendre directement dans ces centres. Il faut d’abord appeler votre médecin traitant qui vous orientera si nécessaire vers le centre médical d’arrondissement sécurisé le plus proche.

Ces CMAS ont plusieurs objectifs. Ils vont permettre de libérer les cabinets des médecins traitants, de soulager les hôpitaux et d’isoler les patients suspects.

Jean-François Collin, président de l’ordre des médecins du Cantal précise : "Cette structure va notamment permettre d’isoler les patients suspects. Ils seront pris en charge soit par une infirmière dans un premier temps soit par un médecin. Tout d’abord par le biais de la téléconsultation et ensuite s’il ya besoin par une consultation physique par une équipe protégée et entraînée".
 

Horaires d’accueil et fonctionnement

Les CMAS d’Aurillac et de Saint-Flour ont ouvert leurs portes lundi 23 mars et celui de Mauriac sera opérationnel le mardi 24 mars. Les patients sont accueillis, tous les jours de la semaine, de 8h à 20 heures.

Ces structures sont gérées par des médecins libéraux et des infirmiers. Pour l’heure, 250 personnels formés et protégés sont mobilisés.
Médecins et infirmiers au collège La Ponétie à Aurillac.
Médecins et infirmiers au collège La Ponétie à Aurillac. © Casper

A leur arrivée sur place, les personnes sont accueillies sur le parking dans leur voiture puis guidées selon un parcours sécurisé si besoin. Pas de salle d’attente dans les locaux. Les patients sont pris directement en charge.

Ce dispositif de ville vient en complément des circuits Covid mis en place par les hôpitaux et le CMC. Pour rappel, lundi 23 mars, le Cantal compte 45 lits disponibles en réanimation : 27 à l’hôpital d’Aurillac, 11 au CMC, 7 à Saint-Flour.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation