Lapeyre soupçonné de minorer ses bénéfices : les Menuiseries du Centre dans le Cantal concernées

Les salariés des Menuiseries du Centre (Cantal) veulent obtenir réparation du préjudice subi, soit 12 000 euros par salarié pour la période 2002-2008. / © Lydie Ribes/France 3 Auvergne
Les salariés des Menuiseries du Centre (Cantal) veulent obtenir réparation du préjudice subi, soit 12 000 euros par salarié pour la période 2002-2008. / © Lydie Ribes/France 3 Auvergne

Les Menuiseries du Centre, dans le Cantal, fabriquent des meubles pour Lapeyre. En tant que filiale du groupe, 133 salariés disent avoir été lésés sur leur participation aux bénéfices de l'entreprise, entre 2002 et 2008. Comme les 1 776 salariés concernés, ils réclament justice. 

Par D.Cros

Le groupe Lapeyre, filiale de Saint-Gobain, est accusé par ses salariés d'avoir minoré leur prime de participation, via un montage financier. 1 776 salariés de l'entreprise ont porté l'affaire devant la justice. 

Entre 2002 à 2008, le groupe Lapeyre aurait généré de considérables bénéfices, qu’il aurait reversé à Saint-Gobain mais pas aux filiales et donc aux salariés. 

En Auvergne à Ydes, dans le nord du Cantal, plus d'une centaine d'ouvriers des Menuiseries du Centre serait concernée. Cette société fabrique des meubles de cuisine et de salles de bain pour la marque Lapeyre.

Thierry Couderc représentant du syndicat Force Ouvrière explique : "133 salariés de l'usine qui en compte environ 240, sont depuis 2012 engagés dans une action en justice". Il ajoute : "ils sont convaincus d'avoir été entre 2002 et 2008 lésés sur leur participation aux bénéfices de l'entreprise".

De leur action en justice les ouvriers concernés veulent obtenir réparation entière du préjudice subi, soit 12 000 euros par salarié pour la période 2002-2008, et surtout comprendre ce qui s'est passé.

Le manque à gagner total s'élèverait, selon les 1 776 salariés, à 81 millions d'euros. Le montant qu'ils réclament à la justice. 

La direction du groupe Lapeyre a été entendu, le 6 juin, par le tribunal de Nanterre. Le délibéré sera rendu le 26 septembre prochain.
Lapeyre soupçonné de minorer ses bénéficies, les Menuiseries du Centre dans le Cantal concernées
Les Menuiseries du Centre, dans le Cantal, fabriquent des meubles pour Lapeyre. En tant que filiale du groupe, 133 salariés disent avoir été lésés sur leur participation aux bénéfices de l'entreprise, entre 2002 et 2008. Comme les 1 776 salariés concernés, ils réclament justice. Intervenant : Thierry Couderc délégué FO aux Menuiseries du Centre - France 3 Auvergne  - Claude Bernard, Lydie Ribes et Dominique Leyerloup


Sur le même sujet

Les + Lus