Piégés par la neige, dans le Cantal, des animaux sauvages "jouent leur vie"

Dans le Cantal, avec l'arrivée soudaine et intense du froid et de la neige, la faune se retrouve en difficulté. Certains animaux sont restés coincés en altitude. D'autres ont pu rejoindre des sites d'hivernage, plus bas dans la montagne. La nourriture est rare car tout est recouvert de neige.

Dans le Cantal, certains animaux se sont fait surprendre par la neige et n'ont pas pu descendre de la montagne pour hiverner.
Dans le Cantal, certains animaux se sont fait surprendre par la neige et n'ont pas pu descendre de la montagne pour hiverner. © L.Ribes/FTV

Dans le Cantal, juste au-dessus du village de Mandailles, à 1 000 mètres d'altitude, la météo est encore extrêmement rude mardi 12 janvier : « Il est tombé plus d’un mètre de neige en 96 heures. Nombreux sont les animaux qui se sont fait surprendre par cette météo », explique Jean-Philippe Reygade. Il est l'un des gardes-nature du Parc des Volcans d'Auvergne, une sentinelle de ces espaces et des animaux qui y vivent. Tous les animaux n'ont pas pu gagner les zones d'hivernage. Certains sont restés piégés par la neige, plus haut dans la montagne.

Des difficulté pour se nourrir

Sur la zone de montagne exposée au sud sont venus se réfugier chevreuils, cervidés et mouflons. « Sur des zones comme ça, ils mangent ce qu’ils trouvent. La strate herbacée, il faut l’oublier complètement, elle est sous 1,2 mètre de neige. Il y a des essences très appétantes comme le frêne, le saule… Les cervidés vont l’écorcer et se nourrir avec. On a aussi les ronces qui ne perdent pas leurs feuilles », précise Philippe Reygade, décrivant un régime alimentaire extrêmement pauvre.

"Si le phénomène perdure, ils jouent leur vie "

Affaiblis, certains animaux ne peuvent même plus fuir face aux promeneurs. « On peut débusquer les animaux, malheureusement. Ils se mettent à l’abri et on les surprend. Cela génère davantage de stress donc ils puisent dans leur énergie et cela les fatigue. On a des animaux très affaiblis, épuisés. Si le phénomène perdure, ils jouent leur vie », alerte Philippe Reygade. Des animaux qui n'arrivent plus à fuir, d'autres qui sont aperçus très près des habitations. Ce début d'hiver met à rude épreuve la faune des montagnes. Pour la préserver, il est important de ne surtout pas chercher à s'en approcher. Dans le Cantal, seule la chasse aux mouflons a été suspendue.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature neige météo