Polminhac (15) : une foire aux moutons au royaume des vaches

La deuxième édition de la foire aux moutons de Polminhac, dans le Cantal, a rencontré un grand succès. / © Claude Bernard
La deuxième édition de la foire aux moutons de Polminhac, dans le Cantal, a rencontré un grand succès. / © Claude Bernard

Pour la seconde année consécutive, Polminhac (15) organisait une foire aux moutons. Une initiative originale dans une région où régne l'élevage bovin. Dans le Cantal, les troupeaux de moutons de taille modeste constituent avant tout un complément de revenus.

Par Claude Fallas

Les organisateurs de la foire aux moutons ont eu raison de persévérer, soutenus dans leur initiative par la mairie et les chasseurs de la commune. Ils sont pour la plupart propriétaires de petits troupeaux. Pour cette deuxième édition, le nombre d'animaux à vendre a doublé.

Pour nous, petits éleveurs, c'est plutôt une passion parce que quand on a tout compté, le foin, l'aliment, on en est pour notre poche. Mais c'est une passion. Après, ceux qui ont cent brebis en tirent profit, bien sûr, mais des petits éleveurs comme nous, c'est plus de l'amusement que du travail, nous confie Patrick Roche, responsable de l'organisation de la foire


Sur la région des Monts du Cantal, il n'est pas rare de trouver sur certaines exploitations des élevages de moutons d'une centaine de têtes à côté d'un troupeau de bovins.

"La brebis est un complément pour avoir un autre revenu, et après, j'ai quelques côtes à faire à manger... Ensuite, ils partent en estive au Super Lioran du mois de juin à mi-septembre", explique Lionel Tichit, éleveur bovin et ovin

Le bilan de cette deuxième foire aux moutons de Polminhac est en tous cas très positif, puisqu'en fin de matinée, de nombreux animaux avaient déjà changé de propriétaire.
Succès de la deuxième foire aux moutons de Polminhac (15)
Pour la seconde année consécutive, Polminhac (15) organisait une foire aux moutons. Une initiative originale dans une région où régne l'élevage bovin. Dans le Cantal, les troupeaux de moutons de taille modeste constituent avant tout un complément de revenus. Intervenants : Patrick Roche (responsable organisation de la foire), Sébastien Vié ( négociant en bestiaux), Lionel Tichit (éleveur bovin et ovin) - Reportage : Claude Bernard, Lydie Ribes. Montage : Gilles Malfray

 

Sur le même sujet

Les + Lus