Randonnée : à la découverte du lac de la Crégut, joyau du Cantal

Une randonnée vous emmène à la découverte des lacs de l'Artense (Cantal), un paysage façonné par l'homme autour du plus grand lac du Massif Central, d'origine glaciaire : le lac de la Crégut.

La randonnée débute sur l'un des sentiers ancestraux de l’Artense, dans le Cantal. Mathieu Hot, de l'office de Tourisme Sumène Artense, guide nos pas à la découverte du lac de la Crégut dans le Cantal : “C'est des chemins qu'on retrouve un peu partout sur le territoire. Vous avez des murets de pierres sèches qui bordent le chemin de chaque côté. Les pierres ont été simplement ponctionnées dans les prés à droite et à gauche du chemin. La première étape est le tour du lac de la Crégut, qui est le plus grand lac d'origine glacière du Massif Central, et après on va faire le tour du lac du Tact qui est juste à côté.” Les 2 lacs font partie d'un ensemble de cinq lacs sur l'Artense.  

Une biodiversité importante

La randonnée fait environ 8 km avec très peu dénivelé, idéale pour une sortie en famille et découvrir la biodiversité, selon Mathieu Hot: “Le champignon est un bel exemple de continuité de la vie dans la forêt. Un arbre peut être mort depuis un petit moment, mais on a des champignons qui vont pousser sur l'écorce, ou bien la mousse, les lichens qui vont continuer à vivre, et puis aussi des animaux qui viennent se servir dans l'arbre, notamment pour aller manger des insectes.” 

Un lac glacière

L’Artense est un plateau granitique qui s'est soulevé il y a environ 450 millions d'années, raconte Mathieu Hot: “Lors de la dernière glaciation, il y avait une énorme calotte glaciaire de plusieurs centaines de mètres d'épaisseur qui recouvrait tous les environs. On voit bien les monts du Cantal, le mont Dore et le Cézallier, la glace a raboté les terrains sur tout le plateau. On a vraiment cette succession de creux et de bosses que l'on voit.” L’Artense est une zone bien arrosée : “Des petits ruisseaux, des sources coulent de partout sur le plateau. Le lac du Tact a vraiment une richesse au niveau de ses milieux. Il a beaucoup d'espèces remarquables, on retrouve des libellules, des papillons, des amphibiens et pas mal d'espèces d'oiseaux. On retrouve la cigogne noire et quand on a de la chance, on peut aussi observer des loutres sur les berges.” 

Des lacs artificiels

On aperçoit ensuite un ouvrage artificiel : “Nous sommes devant le déversoir. On est sur une zone de lacs artificiels créée pour l'hydroélectricité. Le lac de la Crégut, au centre, est un lac naturel. En revanche, tous les lacs autour sont des lacs artificiels qui ont été mis en eau pour l'hydroélectricité. Tous ces lacs sont interconnectés. L'eau, par un système de dérives, va jusqu'au barrage de Bord-les-Orgues”, indique Mathieu Hot. La randonnées dessine un 8 entre les lacs. Le paysage qui s'ouvre à l’arrivée donne l’impression d’avoir le Cantal à ses pieds. “Vous avez le lac de la Crégut avec derrière toutes les forêts de l'Artense. Devant nous, les gorges de la Rue et tout au fond en arrière, les monts du Cantal”. Comptez 2 heures pour cette balade. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité