VIDEO. Randonnée : à la découverte du puy des Gouttes (Puy-de-Dôme)

C’est une randonnée qui offre un panorama à couper le souffle. On vous emmène sur le sentier du puy des Gouttes à Saint-Ours, dans le Puy-de-Dôme.

C’est un paysage façonné pendant des milliers d’années par le volcanisme. Pour cette balade, nous vous emmenons à la découverte du puy des Gouttes et du puy Chopine à Saint-Ours, dans le Puy-de-Dôme. Pierre André, animateur nature décrit ce site particulier : “Les paysages ont vraiment évolué. On voit qu’il y a très peu de forêts. Cela permet de mettre les paysages en valeur”.  

Un retour à la source 

La balade commence direction la fontaine des Pères. Durant la randonnée, l’animateur passe à côté d’une cabane bien particulière. Il indique : “C’est une cabane de berger mobile. Dans les années 1930, c’était très utilisé dans la chaîne des puys pour aller d’estives en estives. Le berger avait cette petite cabane montée sur roues, tractée par un bœuf. Elle le mettait à l’abri à chaque changement de site”. En marchant un peu, on arrive à la fontaine des Pères. “Il y a une vingtaine de bacs, précise Pierre André. On l’appelle la fontaine des Pères car le grand domaine agricole, exploité au Moyen-Âge, était tenu par des frères bénédictins de l’abbaye de Saint-Alyre. Cette fontaine sert aux brebis. Le manque d’eau est un problème dans la chaîne des puys. Elle tombe en abondance mais s’infiltre à l’intérieur de la pouzzolane. On ne va donc pas avoir de ruisseaux, ni de cascades, ni de petits étangs sur la chaîne des puys. Sous le puy des Gouttes, un captage a été fait. Le nom du puy des Gouttes a un lien avec cette source. Goutte vient du latin 'gutta' qui signifie source”. 

Une très large biodiversité 

Sur le chemin, une variété de fleurs attire notre attention : l’ajonc. “On en trouve plutôt en Bretagne ou dans le nord de la France. Un agriculteur en aurait semé sur le puy des Gouttes”, précise Pierre André. Arrivés à un peu plus de la moitié de la marche, on arrive au cœur de la hêtraie du puy des Gouttes. Pierre André souligne : “Le hêtre est le feuillu que l’on trouve à 800 mètres d’altitude sur la chaîne des puys. Ils ne sont pas très hauts. Ils l’ont été à une époque mais ils ont été exploités. Quand ils ont rejeté, les drageons ont repoussé en prenant la forme de gros bouquets. Si les forestiers avaient sélectionné un seul tronc, on aurait eu à nouveau une forêt avec des arbres très développés”. Une fois dans le cratère du puy des Gouttes, Pierre André nous plonge dans son histoire. Il raconte : “Il y a 30 000 ans, ce puy des Gouttes était un volcan strombolien avec un sublime cratère, à sa base, il fait un kilomètre de diamètre. Pendant 20 000 ans, il ne se passe pas grand-chose. Puis, il y a 9 500 ans, de violentes explosions se produisent au pied du puy. De gros dégazages de matières volcaniques et de cendres vont l’exploser sur une moitié. Notre beau cratère va donc avoir une forme de croissant. La lave sous terre va se refroidir. Comme on a du gaz résiduel, à la manière du piston, il va faire remonter la lave figée sous terre. Et cela va donner la grande aiguille qui domine : le puy Chopine”. 

Sur le bord du cratère, une vue imprenable sur la chaîne des puys s’offre à nous. “On aperçoit le puy de Dôme, le puy de Côme et le puy de Pariou. La chaîne des puys est extrêmement boisée. Il y a vraiment un intérêt pour la biodiversité d’avoir une forêt. Le plus important est d’avoir une mosaïque de milieux. C’est comme cela que l’on aura un maximum de biodiversité”. La balade fait 7 km, soit à peu près 2 heures de marche. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité