Cantal : rentrée des classes reportée à Saint-Flour pour cause de suspicion de coronavirus chez un agent municipal

Jeudi 14 mai, une centaine d’enfants auraient dû retrouver le chemin de leur école à Saint-Flour, dans le Cantal. La rentrée est reportée car, la veille, un cas suspect de coronavirus COVID 19 a été détecté parmi le personnel municipal affecté aux écoles.
 

La rentrée des classes est reportée sine die à Saint-Flour dans le Cantal.
La rentrée des classes est reportée sine die à Saint-Flour dans le Cantal. © Rémy PERRIN/MAXPPP
A Saint-Flour, dans le Cantal, la nouvelle est tombée mercredi 13 mai, au moment des derniers réglages de la rentrée prévue le lendemain. Jeudi 14 mai, une centaine d’élèves de primaire auraient dû retrouver leur école. Mais un cas suspect de coronavirus COVID 19 parmi le personnel municipal oblige la municipalité à revoir ses plans. Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, indique : « La rentrée devait avoir lieu jeudi mais elle n’aura pas lieu. Nous avons été informés en fin d’après-midi d’une suspicion de cas de COVID 19 parmi le personnel municipal affecté à l’école. Evidemment, par mesure de précaution, j’ai pris la décision de ne pas ouvrir l’école demain pour assurer la sécurité sanitaire des enfants ».

Des tests pratiqués

L’ensemble des écoles de Saint-Flour est concerné. Le cas suspect de coronavirus a été en contact avec du personnel qui se rend dans plusieurs écoles, voire avec des élèves des classes d’accueil, c’est-à-dire les enfants du personnel soignant, explique le maire. Cela concerne plusieurs écoles. La rentrée est reportée sine die. Des tests vont être pratiqués sur des personnes en contact avec le cas suspect. « Dans l’incertitude, on ne peut pas prendre le moindre risque. J’ai retardé la rentrée dans toutes les écoles publiques de Saint-Flour. Le cas suspect va être testé demain jeudi. Les résultats devraient être connus vraisemblablement samedi. On a demandé aussi que tout le personnel en contact avec cette personne soit testé, soit une vingtaine de personnes. Si tout va bien, on espère une reprise des cours lundi 18 mai » explique Pierre Jarlier.

Le principe de précaution invoqué

Une centaine d’élèves aurait dû reprendre le chemin de l’école sur les 450 inscrits à Saint-Flour habituellement. Pierre Jarlier affirme que le principe de précaution prévaut avant tout : « Peut-être que c’est une simple précaution. Mais dans le doute, je ne peux pas faire prendre de risques à des élèves d’une école où il y a un cas suspect. C’est juste impossible. Cela tombe au plus mal, la veille de la rentrée. Mais c’est d’abord la santé des enfants, des enseignants et du personnel qui prime ». Après deux mois sans école, la rentrée des élèves est donc repoussée. Une décision de reprise sera prise à la lumière des résultats des tests pratiqués sur le personnel.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter