Le groupe R’Hawk Cantal déclare sa flamme au Cantal dans sa chanson « Mon eau de vie »

Vendredi 30 juillet, le groupe R’Hawk Cantal a sorti son premier clip « Mon eau de vie ». Les musiciens originaires du bassin de Saint-Flour ont écrit une véritable déclaration d’amour à leur département.
Le tournage du clip de "Mon eau de vie" a eu lieu dans une grange.
Le tournage du clip de "Mon eau de vie" a eu lieu dans une grange. © Aurore

Depuis le vendredi 30 juillet, le clip de la chanson « Mon eau de vie » est disponible sur YouTube. Il comptabilise plus de 8 000 vues en moins d’une semaine. Une belle performance pour le groupe R’Hawk Cantal qui sort là son premier single.


La formation, originaire du bassin de Saint-Flour, compte moins d’un an d’existence. Aurore, la chanteuse, explique : « Pour le moment, on fait pas mal de reprises pop-rock. Le groupe est tout jeune. On existe depuis moins d’un an. Je connaissais le batteur et on a décidé de monter un groupe en recrutant un bassiste et un guitariste. J’ai préparé une composition « Mon eau de vie ». Dans l’hiver, on veut se mettre sur des compositions personnelles. Pour le moment, on ne fait que des reprises. On répète à Saint-Flour. On aime un peu tout. On est plutôt pop-rock avec les Beatles et les Rolling Stones ».
 

Rien ne me fera partir d’ici. Je ne me vois pas fuir mon pays 

Ils sont ASH, chef de pasteurisation dans une fromagerie, père au foyer ou en pré-retraite et partagent la même passion de la musique. Adrien est à la batterie, Jean-Pierre à la basse, Gaëtan à la guitare et Aurore au chant. « Mon eau de vie » constitue une véritable déclaration d’amour au Cantal. « Rien ne me fera partir d’ici. Je ne me vois pas fuir mon pays » chante Aurore. Elle raconte la genèse de la chanson : « J’ai rapidement trouvé la mélodie et je voulais m’en servir pour quelque chose de joyeux. Ce n’est pas dans nos standards habituels car on fait plus de rock. Je voulais parler de chez nous, de notre façon de voir les choses, de notre culture, de notre alimentation, de nos fromages. Le département est vital pour nous car on est habitués à cette vie. On n’a pas envie de partir pour la ville. On a nos richesses à la campagne. On voulait que cette chanson parle à tout le monde. « Mon eau de vie » c’est vraiment une chanson à part, qui ne rentre pas dans les cases ». La chanson rappelle Trois cafés gourmands et leur attachement à la Corrèze.

Une bourrée auvergnate

Les vaches, la truffade, les paysages, Le Lioran tout blanc, autant de thèmes abordés dans le titre. A la fin de la chanson, le groupe a eu l’idée d’insérer une partie puisée dans le folklore cantalien : « L’air était là, les gars se sont mis sur une partie de guitare. Mais je trouvais qu’il manquait quelque chose à la fin. J’ai eu l’idée de demander au batteur de faire une transition basée sur la bourrée auvergnate. Cela n’a pas été facile à faire car on n’a pas d’accordéoniste dans le groupe. Le batteur s’y est mis pour la partie accordéon. On a trouvé que c’était super sympa ».
 

Pour le clip de "Mon eau de vie", des figurants ont dansé la bourrée auvergnate.
Pour le clip de "Mon eau de vie", des figurants ont dansé la bourrée auvergnate. © Aurore

Un clip soigné

Pour le groupe, il était important de soigner le clip. Aurore souligne : « L’enregistrement s’est fait au studio Love me tender à Aurillac. On s’est dit qu’on pouvait se faire connaître avec une première chanson et un clip. Au départ, il devait se tourner dans la Planèze, en pleine nature, avec le plomb du Cantal en fond. Mais comme on n’a pas eu un bel été et qu’on ne voulait pas prendre le risque de mouiller les instruments et les amplis, on a trouvé une solution de repli. On a décidé de faire cela dans une grange. On a passé une après-midi et le soir en tournage. Les figurants qui dansent la bourrée ont été recrutés après un post sur Facebook ».

Un album en préparation

Le groupe pense désormais à la suite. « On a pas mal de concerts de prévus, notamment le 13 août pour les 25 ans du vélorail de Landeyrat. On a eu de nombreuses demandes mais certains concerts ont été annulés à cause du pass sanitaire. On va souffler un peu, faire quelques concerts pour s’amuser un peu. Cet hiver, on va travailler des compositions pour sortir un album l’année prochaine. Il y aura des chansons en français et en anglais » confie Aurore. Elle précise comment le nom du groupe a été choisi : « R’Hawk rappelle le style musical rock. Hawk signifie le faucon et on a voulu faire un jeu de mots avec « faux con ». En patois, ça rappelle aussi le rock ». Une page Facebook permet de suivre toute l’actualité du groupe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture tradition