Cet article date de plus de 5 ans

A Saint-Flour, les archéologues explorent les dessous de la place d'Armes

La ville de Saint-Flour a pour projet de réaménager la place d'Armes. Situé dans le cœur historique de la cité, le projet fait l'objet d'une attention particulière de la part des archéologues. Un diagnostic est donc mené pour identifier le patrimoine qui se cacherait en-dessous.
En plein centre historique, la place d'Armes recèle potentiellement d'importants vestiges dans son sous-sol.
En plein centre historique, la place d'Armes recèle potentiellement d'importants vestiges dans son sous-sol. © France 3 Auvergne
Depuis le 8 mars, l'institut national de recherches archéologiques préventives s'est installé sur la place d'Armes, juste devant la cathédrale de Saint-Flour. Il effectue un diagnostic archéologique prescrit dans le cadre des futurs travaux d'aménagements de la place. Sur les 13 sondages effectués, les archéologues espéraient trouver entre autre, trace des vestiges d'une église primitive, mais aucun indice n'a été découvert à ce sujet.

"On n'a malheureusement pas trouvé de vestige en rapport avec cette église primitive" Indique Daniel Parent, archéologue responsable du chantier. "Par contre sur pratiquement l'intégralité de la place, on retrouve le cimetière qu'il est normal de trouver autour d'une église. Mais on n'a ouvert qu'un pourcentage limité de la surface donc il faut être prudent."

En plein cœur de Saint-Flour, la place d'Armes est un des symboles de la richesse architecturale de la cité épiscopale. Ces sondages précis vont donner lieu à un rapport remis au service régional de l'archéologie. Sur cette base, soit ce dernier validera alors des fouilles préventives, soit il lèvera l'hypothèque archéologique. Le concours international pour choisir le maître d'œuvre pourrait alors être lancé.

Un début des travaux vers 2018-2019

"Ce concours permettra de retenir une équipe de maîtrise d'œuvre et ensuite nous allons faire les études techniques" explique Pierre Jarlier, le maire de Saint-Flour. "Le projet d'aménagement de la place pourra ensuite démarrer, sans doute dans les années 2018-2019."

Même si les 13 sondages effectués ne représentent que 7 % de la superficie concernée par les aménagements, de l'avis des archéologues la place d'Armes a vraisemblablement conservé sa forme originelle. Reste désormais, à lui redonner un peu de son lustre d'antan.

durée de la vidéo: 01 min 34
A Saint-Flour, les archéologues explorent les dessous de la place d'Armes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine