Cinéma de montagne. A la rencontre de Guido Perrini, cameraman-réalisateur de l'Extrême

De nationalité suisse, d'origine italo-écossaise, il vit à Vollènes, dans le canton du Valais. Guido Perrini, connu comme le Loup Blanc, suit et filme les plus grands noms du ski et du freeride, depuis plus de 20 ans, à travers la planète. Rencontre.

Guido Perrini dans son antre dans le Valais Suisse : "Tout se passe dans la tête"
Guido Perrini dans son antre dans le Valais Suisse : "Tout se passe dans la tête" © France 3 Alpes

Des pentes à 50 degrés, des riders qui dessinent des lignes incroyables et lui qui capte ces instants magiques, lui c'est Guido Perrini, le caméraman de l'Extrême. Voilà 20 ans qu'il suit, caméra au poing, les plus grands skieurs, snowboarders, wingsuiters de la planète ...

 "A l'époque on avait juste une caméra de 12 mm, aujourd'hui dans mon sac à dos, j'ai au moins six objectifs, une go pro, un drône, une caméra 360°, tellement d'outils de prise de vue qu'on ne sait plus parfois lequel choisir " s'amuse-t-il  .

Dans sa tannière de Vollènes, il revient sur son parcours, ses voyages, ses expériences en montagne :" quand j'ai commencé je n'avais peur de rien, mais pour être au top niveau, on prend des risques en montagne, forcément" reconnaît-il.

"Quand tu as moins de 25 ans, tu peux vivre comme ça en montagne, mais il arrive un moment où des choses se passent, des avalanches... j'ai une fois vécu 4 avalanches en 2 semaines, ça m'a  vraiment calmé "

"C'est tout dans la tête

Serait-il devenu plus sage? La "tranquillité" de sa vie n'est que relative. Il ne cesse de répondre à l'appel du grand large, du grand blanc, qui l'emmène filmer loin, sur les 15 plus hauts 4000m des Alpes, en Antarctique, sur les glaciers, les barres rocheuses et les pentes les plus impressionnantes.  Les sportifs sont de plus en plus exigeants. La technique, elle aussi, a autant évolué sur les skis que derrière la caméra. 

Quand il se repenche sur l'histoire de toutes ces aventures, Guido Perrini reconnaît tout au plus aujourd'hui "faire parfois demi-tour, quand (il) a des doutes".

Equipe FTV Alpes : Ingrid Pernet-Duparc, Serge Worreth, Laetitia Di Bin

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne sport télévision médias suisse international exploit cinéma