Un collectif de sans-papiers expulsé à Grenoble

Mardi 25 septembre en milieu d'après-midi, la police est intervenue pour déloger un collectif de sans-papiers.

video title

Grenoble : De squat en squat

Des demandeurs d'asile et de nombreuses personnes qui les soutiennent ont été délogés d'un squat qu'ils venaient juste d'envahir, rue ampère à Grenoble. Ils avaient auparavant été délogés d'un squat rue des Alpes à Fontaine.

Le collectif du "22 rue des Alpes" mis à la porte de son squat à Fontaine, occupait depuis lundi une autre adresse, le 24 rue Ampère à Grenoble. A peine 24 heures après leur installation, la Police Nationale est intervenue à la demande de la Ville de Grenoble, propriétaire des lieux. L'ouverture d'un centre culturel étant prévue sur ce site.

La trentaine de demandeurs d'asile en attente de régularisation a visiblement disparu dans la nature à l'approche des forces de l'ordre.

 

Les membres du collectif ont, quant à eux, décidé de manifester devant l'immeuble de la rue Ampère. Ils sont une soixantaine à scander le même refrain : "Solidarité avec les sans papiers !"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter