Coronavirus Covid-19 : 32 cas confirmés en Auvergne-Rhône-Alpes dont 25 en Haute-Savoie

Lundi 2 mars, 32 cas de coronavirus sont confirmés en Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi eux, 25 se trouvent en Haute-Savoie. / © EPA/MAXPPP
Lundi 2 mars, 32 cas de coronavirus sont confirmés en Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi eux, 25 se trouvent en Haute-Savoie. / © EPA/MAXPPP

Lundi 2 mars, la préfecture de Haute-Savoie confirme que 19 personnes de la Balme-de-Sillingy sont à présent porteuses du coronavirus Covid-19, soit 5 de plus que dimanche 1er mars. Au total 32 cas sont révélés en Auvergne-Rhône-Alpes et la majorité d'entre eux se trouve en Haute-Savoie. 

Par FC avec Marion Feutry

"À ce jour, en cette fin de journée, 32 cas sont confirmés en Auvergne-Rhône-Alpes dont 25 en Haute-Savoie", a déclaré ce lundi 2 mars le préfet de Haute-Savoie Pierre Lambert. Le nombre de personnes atteintes s'est multiplié de façon significative depuis mardi 25 février en France. Ce qui a conduit le gouvernement à annoncer, à l'issue du conseil des ministres du 29 février, que le pays était à présent "en phase 2".
 
En Haute-Savoie, le nombre de cas est passé de 1 à 25 en l'espace d'une semaine. En effet, le premier avait été révélé mardi 25 février au soir dans la commune de la Balme-de-Sillingy. Parmi les 25, un patient vient d'Annecy, un de Saint-Julien-Genevois, un de Neuvecelle et 19 de la Balme-de-Sillingy dont le maire la commune et des membres de sa famille ainsi que la directrice des services techniques de la ville. L'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes continue de son côté la recherche des personnes "contact". 
 
© Capture d'écran Framacarte
© Capture d'écran Framacarte



Un cluster à la Balme-de-Sillingy

"Il faut distinguer le cluster  de la Balme-de-Sillingy et le reste du département, a précisé la préfecture de Haute-Savoie. Il n'y a pas de cluster unique dans tout le département".

La population est invitée à rester sur la commune dans la mesure du possible. "On n'est pas dans un système de confinement comme en Italie", a expliqué le préfet. Nous n'interdisons pas aux personnes de quitter la commune". L'école de la commune haut-savoyarde sera fermée jusqu'au 14 mars, comme annoncé il y a quelques jours et les collégiens ne pourront pas se rendre dans leur établissement scolaire. Tous devaient effectuer leur rentrée des classes lundi 7 mars. 

De même, les autorités recommandent à ses habitants de ne pas se rendre sur leur lieu de travail en recourant par exemple au télétravail ou en demandant des autorisations spéciales d'absence à leurs employeurs. 
 

Pas de mesure de portée générale 

"On recense les manifestations avec les organisateurs d'événements pour savoir s'ils ont une jauge inférieure ou supérieure à 5000 personnes", a expliqué le préfet. La provenance des exposants sera soigneusement vérifiée pour s'assurer que ces derniers ne sont pas en lien avec les lieux contaminés (tels que la Lombardie en Italie ou la Chine). Cependant, aucune mesure de portée générale n'est prise sur le département. 

Le préfet rencontrera demain les organisateurs du Salon international de la machine-outil de décolletage (Simodec) pour savoir si l'événement sera maintenu ou non. Il y a quelques jours, le carnaval vénitien avait déjà été annulé car 20 % de ses participants devaient venir de Vénétie ou de Lombardie pour l'occasion. "C'était un décision concertée et réfléchie", a déclaré le préfet. 

Pour le reste, la vie se poursuit dans la petite commune haut-savoyarde. Pour l'heure, aucune entreprise n'est fermée et les réunions publiques continueront de se tenir tant qu'elles ne rassembleront pas plus de 5000 habitants. En revanche, la question commence à se poser : la commune de la Balme sera-t-elle en mesure de tenir les bureaux de vote ? 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus