Coronavirus Covid 19 : et pendant ce temps-là, si on traquait l'ISS ?

L'astronaute Andrew Morgan, 22 novembre 2019 / © ZUMA PRESS/MAXPPP/MAXPPP
L'astronaute Andrew Morgan, 22 novembre 2019 / © ZUMA PRESS/MAXPPP/MAXPPP

Il y en a pour qui le confinement est un métier : les 3 astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Pourtant, 16 fois par jour, leur engin passe au dessus de nos têtes, à des milliers de kilomètres près. Mardi 24 mars, un rhodanien a filmé son apparition. A vous de jouer.

Par Christian Conxicoeur

A force de penser, lire, voir et écouter quotidiennement des informations autour du coronavirus, on en oublierait presque le monde qui nous entoure, et ses petits instants de magie.

Si vous avez la chance d'être confiné(e) avec un(e) être cher à vos côté, d'avoir un animal de compagnie ou une plante majestueuse, vous voyez de quoi je veux parler. Mais il reste aussi parfois, même seul en confinement, des moments inattendus à la limite de la poésie.
 

Craponne in the sky


Mardi 24 mars, c'est du côté de Craponne (Métropole de Lyon) qu'un rhôdanien a photographié le passage de la station spaciale internationale, l'ISS. L'ISS ? vous savez bien, celle dont notre Thomas Pesquet national nous a fait vivre le quotidien pendant 6 mois au cours de sa mission Proxima

Qu'a-t-il vu ? un petit point lumineux, comme on le voit sur la photo postée sur twitter... "mais une étoile beaucoup plus brillante que les autres, rapide, avec une trajectoire rectiligne".
 


Cherche et trouve


Notre homme, Jean-Christophe Adde, avait entendu parlé de son passage dans le ciel (clair) de notre région mardi soir, alors il est sorti avec son fils dans son jardin -le veinard- pour assister au spectacle. Il a cherché à l'heure dite ... et il a trouvé.
 
Alors là, vous vous dites peut-être "et moi ? c'est par où que je dois regarder si je veux la voir". Et bien, cher lecteur, la cause n'est pas perdue. Car en ces temps de monde à l'arrêt, ou presque, internet recèle des trésors insoupçonnés. Des outils fabuleux ... juste pour le plaisir.
 

Option 1, le site de la Nasa


Ainsi, vous pouvez retrouver la trace de ce beau bébé de 420 tonnes filant à 28 800 km/h en vous connectant avec votre ordinateur sur Spot the station , un site conçu par la Nasa (en plus, ça vous permettra de "vous la jouer" un peu lors de vos prochains visio-apéros "j'adooore le site de la Nasa").
 
C'est là qu'il aller pour paramétrer votre pays et votre ville, puis GO! / © Spot the station
C'est là qu'il aller pour paramétrer votre pays et votre ville, puis GO! / © Spot the station

Cliquez sur le petit onglet pour renseigner le nom de votre pays, la grosse ville la plus proche, et .... GO!

Et pour vous faire plaisir, voilà les prochains horaires de passage au dessus d'AuRA ( attention, c'est en heure locale mais en affichage US, 8:39 PM devient 20:39)
 
© Spot the station, NASA
© Spot the station, NASA


Option 2, un smartphone détecteur d'ISS


C'est l'option la plus ludique qui va faire de vous un expert de la traque de l'ISS. Téléchargez gratuitement ISS Detector sur Google Play et Apple Store. Vous arrivez sur la liste des prochains passages visibles en fonction de votre localisation et de la météo annoncée.
 
A gauche des horaires, pas d'oeil symbolisé, ça veut dire que ca va pas être facile. L'espace se mérite. / © ISS Detector
A gauche des horaires, pas d'oeil symbolisé, ça veut dire que ca va pas être facile. L'espace se mérite. / © ISS Detector


En fonction de la visibilité de l'ISS, un oeil plus ou moins gros symbolisé à gauche des horaires de passage. Bon autant vous dire que dans les jours à venir, ça s'annonce pas folichon (pas d'oeil)... mais c'est pas grave, vous pouvez quand même jouer à Thomas Pesquet. Suivez le guide !
 

Smartphone en l'air, cherchez !


Sélectionnez un passage horaire sur l'application ISS detector, puis le mode radar (en donnant l'accès à l'appareil photo de votre téléphone), vous aurez en temps réel et en réalité augmentée la position de l'ISS dans le ciel. Alors, on en oublierait pas le Covid ? 
 
Bon, là c'est encore un peu bas, et il fait encore trop jour... patience. / © ISS Detector
Bon, là c'est encore un peu bas, et il fait encore trop jour... patience. / © ISS Detector


Comble du luxe, vous aurez accès à un onglet "Livecam" pour jeter un oeil à bord de l'ISS. Mais de temps en temps, ils se débranchent. Même confinés, nos astronautes ont aussi droit à un peu d'intimité.
 

Bonus : la playlist de la "satellite party" 

Parce qu'aller dans l'espace, même en restant au sol, ne s'improvise pas, voici une suggestion de morceaux.

Lou Reed , album Transformer

Indochine, album Wax

James Blunt  album Moon Landing

Sans oublier le cultissime Major Tom ( Space Oddity)  de David Bowie

Sur le même sujet

Les + Lus