Coronavirus : #dentistesapoil, des dentistes posent nus et obtiennent des masques pour rouvrir leur cabinets

Des dentistes nus qui postent leurs photos sur les réseaux sociaux. Lancée par un praticien de Haute-Savoie, l'opération #dentistesapoil a fait parler jusqu'aux Etats-Unis et porté ses fruits. Les professionnels se verront distribuer des masques en vue de la réouverture de leurs cabinets le 11 mai.
Plus de 200 dentistes ont posé nus dans leur cabinet
Plus de 200 dentistes ont posé nus dans leur cabinet © Capture d'écran vidéo Youtube #dentistesapoil
Ils avaient dû donner leurs stocks de masques et de gants aux hôpitaux au début du confinement et craignaient de ne pas pouvoir rouvrir leurs cabinets dans de bonnes conditions à partir du 11 mai. A l'initiative de l'un de leurs collègues de Haute-Savoie, plus de 200 dentistes ont décidé de poser nus pour attirer l'attention. La mobilisation a finalement payé.

C'est en voyant la vidéo d'infirmières belges qui avaient décidé de se mettre à nu pour protester contre le manque de moyens face au Covid-19, que l'idée a germé dans la tête de Thierry Desaules, dentiste à La Clusaz, en Haute-Savoie. Dès le 17 mars, comme tous ses confrères, il a été contraint à fermer son cabinet mais aussi à donner ses stocks de gants et de masques. Un matériel réquisitionné pour les hôpitaux, les Ehpad et les cabinets dentaires de garde pour les urgences. "J'ai donné 20 boîtes de gants et une dizaine de boîtes de masques" se souvient Thierry Desaules. 
 
© Capture vidéo Youtube #dentistesapoil.

Avec une collègue parisienne, le dentiste haut-savoyard décide de publier les premières photos dans un groupe fermé sur Facebook "ce n'était pas une idée de génie mais on voulait attirer l'attention", explique-t-il. Très vite, d'autres confrères et consoeurs de toute la France se prennent au jeu et prennent la pose dans leurs cabinets, dans le plus simple appareil. Le hashtag #dentistesapoil est né, une vidéo qui compile plus de 200 clichés est mise en ligne sur Youtube.
 
"Nous nous sommes démunis au profit des hôpitaux, nous n'avons droit à aucune aide de l'Etat, à présent nous sommes à poil" écrivent les dentistes en introduction de la vidéo. Désormais sans masques et sans gants, ils redoutent la réouverture des cabinets à partir du 11 mai.

Beaucoup d'entre-eux se retrouvent aussi en situation très délicate après deux mois sans activité. "Certains confrères sont au bord de la faillite. Beaucoup mettront des années à se relever de cette situation", estimait un confrère isérois dès la fin du mois d'avril.
 
Alors qu'aucune consultation payante n'a pu avoir lieu depuis deux mois, les charges ont continué à courir, explique encore Thierry Desaules : "on a tous fait des emprunts d'Etat, on verra maintenant si ont réussit à remonter la pente".

Publiée le 27 avril, la vidéo a déjà été visionnée plus de 52 000 fois et a fait parler d'elle jusqu'au Canada et aux Etats-Unis. Mieux, elle a finalement permis aux professionels de santé de se faire entendre par le ministère de la santé. "En 72 heures seulement, la situation s'est débloquée" se réjouit Thierry Desaules. Le 30 avril, l'ordre des chirurgiens-dentistes a finalement annoncé la bonne nouvelle : 24 masques FFP2, les plus performants, seront finalement fournis gratuitement chaque semaine à chaque praticien.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société