Coronavirus Covid 19 : le vote par procuration simplifié pour les personnes “vulnérables”, en particulier dans les EHPAD

Photo d'illustration. Craignant une abstention massive aux élections municipales, le gouvernement a assoupli les règles pour permettre aux personnes vulnérables de demander le vote par procuration. Dans les EHPAD, les directeurs peuvent rassembler les demandes. / © Vincent Voegtlin/MaxPPP
Photo d'illustration. Craignant une abstention massive aux élections municipales, le gouvernement a assoupli les règles pour permettre aux personnes vulnérables de demander le vote par procuration. Dans les EHPAD, les directeurs peuvent rassembler les demandes. / © Vincent Voegtlin/MaxPPP

Craignant une abstention massive aux élections municipales, le gouvernement a assoupli les règles pour permettre aux personnes vulnérables de demander le vote par procuration. Dans les EHPAD, les directeurs peuvent rassembler les demandes.

Par Christian Conxicoeur

C'est pour éviter une abstention record lors des municipales, par crainte du coronavirus, que le gouvernement a adopté des directives simplifiant le vote par procuration pour les personnes vulnérables au coronavirus.

Techniquement, les personnes malades, en confinement ou en quarantaine, les titulaires d’une prescription médicale de maintien à domicile et leur entourage peuvent solliciter leur commissariat ou gendarmerie de secteur.
 

Une visite au domicile des personnes vulnérables


Un officier de police judiciaire (OPJ) ou un agent de police judiciaire (APJ) se rendra alors à leur domicile avec un formulaire à faire remplir. Il faudra bien sûr disposer d'une pièce d'identité et justifier de sa situation par une déclaration sur l'honneur.
 

Le cas particulier des EHPAD


Jusqu'au mercredi 11 mars, les gendarmes et policiers pouvaient encore se rendre également dans les EPHAD pour accomplir leur mission. Depuis, exit les OPJ et APJ, l'accès aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes est devenu interdit aux personnes extérieures, fussent-elles en uniforme.  
 

Des directeurs d'EHPAD "délégués d'un officier de police judiciaire"


Mais le ministère de l'intérieur avait semble-t-il un peu anticipé les choses. Car depuis lundi, grâce à une directive, les directeurs d'établissements, sous réserve d'en obtenir l'habilitation par le préfet, peuvent collecter les demandes de vote par procuration. Ceux-ci agiront ainsi comme "délégués d'un officier de police judiciaire".
 

Toujours une seule procuration par personne


A charge pour eux ensuite de les transmettre aux forces de l'ordre qui devront en vérifier la conformité. Les grands principes restent les mêmes : une seule procuration par mandataire, qui doit obligatoirement voter dans la même commune que le "mandant".

Mais il faut faire vite : si, en principe, la demande de procuration est autorisée jusqu'au jour du vote, pas sûr que les autorités aient le temps d'enregistrer les demandes faites au tout dernier moment.
 

Sur le même sujet

Les + Lus