Cet article date de plus de 5 ans

Coup de foehn sur Grenoble

L'effet de foehn a brutalement, et temporairement, relevé les températures nocturnes sur Grenoble notamment. Mais les Alpes du Nord sont aussi soumises à une masse d'air particulièrement douce. 
© CC-BY-SA-4.0 - Serge Ottaviani
Lorsqu'un courant rencontre un relief, la masse d'air franchit cet obstacle en subissant une forte baisse de ses températures. Des nuages se forment alors et d'importantes précipitations suivent. Puis, une fois le sommet franchi, l'air subit au contraire un brutal réchauffement. C'est ce que l'on appelle l'effet de foehn.

Un phénomène particulièrement remarquable dans la nuit du 10 au 11 janvier. 

Le vent a soufflé fort et les températures ont brutalement grimpé. 







Ce coup de foehn a temporairement offert un beau 17 degrés à Grenoble en pleine nuit. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo