Coupe de France - Saint-Etienne arrache la qualification à Troyes

Saint-Etienne s'est qualifié difficilement pour les quarts de finale de la Coupe de France en s'imposant après prolongation 2 à 1 sur la pelouse de Troyes, mercredi 10 février. 

Les Verts avaient ouvert la marque par Tannane (62) mais Nivet avait égalisé pour l'Estac (78). C'est finalement Maupay qui a délivré les siens durant la prolongation (107).

Après deux succès en championnat à Rennes (1-0) jeudi et à Bordeaux (4-1) dimanche, les Foréziens ont enchaîné une troisième victoire en déplacement en six jours. Les joueurs de Christophe Galtier, quatrièmes de Ligue 1, ont ainsi préparé idéalement le choc de Ligue 1 face à Monaco, dauphin du Paris SG, dimanche à Geoffroy-Guichard. Toutefois, l'ASSE, avec une équipe très remaniée en vue des prochaines échéances dont les 16e de finale de l'Europa League face aux Suisses de Bâle la semaine prochaine, a peiné pour mettre en danger une équipe auboise bien organisée.

Pour les Troyens, qui n'ont toujours pas offert le moindre succès à leur public, la fin de saison risque d'être longue puisqu'ils n'ont plus rien à espérer en championnat où ils sont derniers.

Mercredi, les choses se sont réellement animées en seconde période après un premier acte assez terne. Quelques secondes après un but d'Eysseric refusé pour hors-jeu, l'ASSE ouvrait le score par Tannane, bien lancé par Roux, qui battait Dreyer d'un tir à ras de terre (0-1, 62).

Les Verts, peu inquiétés jusque-là, pensaient avoir fait le plus dur, mais l'Estac parvenait pourtant à égaliser grâce à un but de Nivet. Le milieu de 39 ans, entré en jeu peu de temps auparavant, obtenait un coup franc à l'entrée de la surface et catapultait le ballon dans la lucarne de Ruffier (1-1, 78). Dans la prolongation, Saint-Etienne se procurait plusieurs occasions par Eysseric (95), Cohade (96) ou encore Dekoke (102).
Logiquement, les Verts reprenaient alors l'avantage. Après une perte de balle de Karaboué, Eysseric lançait Maupay qui prenait de vitesse la défense troyenne et trompait Dreyer du bout du pied (1-2, 107).