Coupe de France : L'OL fait appel de la date du quart de finale contre l'OM

© Philippe Turpin/MaxPPP
© Philippe Turpin/MaxPPP

Avec 11 matches en 40 jours, l'OL se sent pénalisé par la programmation du quart de finale contre l'Olympique de Marseille au Groupama Stadium le 12 février. Une décision "visiblement imposée par les diffuseurs TVs" contre laquelle fait appel.

Par AFP/CC

L'Olympique lyonnais a fait part vendredi 31 janvier de son mécontentement de la programmation de son match de quart de finale de la Coupe de France contre Marseille, le mercredi 12 février à 21h05. Et d'annoncer sa décision de faire appel devant la commission supérieure d’appel de la FFF.

Le club précise dans un communiqué que "cette rencontre intervient seulement trois jours après un déplacement majeur pour l'OL à Paris dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1 qui impose à l'équipe un retour tardif lundi matin à Lyon".
 


Le club rhodanien "se sent d'autant plus lésé dans cette décision que Marseille en recevant Toulouse le samedi après-midi à 17h30 bénéficiera d'un jour de repos supplémentaire". 

Le club rappelle qu'il "disputera à cette occasion son onzième match en quarante jours depuis le 4 janvier", dénonçant "l'incohérence de cette décision visiblement imposée par les diffuseurs TV".
 

Dernier transfert : le milieu brésilien Camilo à Lyon jusqu'en 2024 pour 2 millions d'euros

Le milieu de terrain de Ponte Preta (2e division brésilienne), Camilo, a été transféré à Lyon pour un montant de 2 millions d'euros et un contrat de quatre ans et demi, a annoncé l'OL vendredi. Un intéressement de 20% au bénéfice du club brésilien pourra s'ajouter à cette somme sur une éventuelle future cession du joueur qui est donc lié à l'Olympique lyonnais jusqu'au 30 juin 2024.

Camilo Reijers de Oliveira est âgé de 20 ans. Il a disputé 30 matches de Série B brésilienne (2 buts). Il est la quatrième et dernière recrue de l'OL pour le mercato hivernal après les signatures des attaquants Karl Toko Ekambi (Villarreal), Tino Kadewere (Le Havre/D2) et du milieu brésilien Bruno Guimaraes (Atletico Paranaense, 1ere division brésilienne).
 

Sur le même sujet

Les + Lus