Covid-19 : "C'est trop compliqué de travailler avec le masque", les déménageurs peinent à appliquer les gestes barrières

Depuis le 30 octobre dernier, le pays est de nouveau confiné en raison de l'épidémie de coronavirus. Néanmoins, certains secteurs d'activité ne sont pas interrompus. Les déménageurs continuent, eux, de se rendre au travail. Mais les mesures sanitaires sont parfois difficiles à respecter. 
Le port du masque est parfois difficile à supporter pour les professionnels.
Le port du masque est parfois difficile à supporter pour les professionnels. © France 3 Alpes
"Je n’arrive pas à travailler toute la journée avec le masque, c’est trop compliqué. Si on doit monter deux trois étages, qu’après on doit monter un meuble, on étouffe. Il faut qu’on respire un petit peu, explique William Konig, déménageur grenoblois. C’est déjà assez physique comme boulot, si en plus on ne peut plus respirer correctement, ça devient vraiment très dur."

Depuis le 30 octobre dernier, en raison de l’épidémie de coronavirus, le pays est reconfiné. Mais certains secteurs d’activité ne sont pas interrompus. Les déménageurs font partie de ceux qui continuent de se rendre au travail et pour eux, les mesures sanitaires sont parfois difficiles à maintenir.
 

"Les entreprises ne nous ont pas beaucoup sollicités"

La covid-19 a bouleversé la saison des déménagements : les 40 salariés de l’entreprise AD Déménagement, qui rayonne sur toute l’agglomération grenobloise, sont habitués à un pic d'activité entre juin et septembre. Mais cette année, la donne a changé. "Les entreprises ne nous ont pas beaucoup sollicités, explique Eric Farra, directeur de l'entreprise. Ce n’est que début septembre qu’on a retrouvé une activité normale."

Par ailleurs, la pandémie a obligé certains clients à entreposer leurs meubles plus longtemps que prévu, son entrepôt est plein à craquer. "Beaucoup de gens ont voulu quitter leur domicile avant le confinement donc on a récupéré pas mal de mobilier. Tous nos containers étaient remplis pendant les périodes impactées", explique Eric Farra. 

Après un arrêt forcé entre mars et mai, les déménagements pourront, cette fois-ci, avoir lieu. Un espoir pour rattraper une année déjà très perturbée.

Retrouvez le reportage de Mathis Lescanne et Dominique Bourget :
Quid des déménagements pendant le confinement ?



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19