Covid-19 et ski : Promiscuité, non respect du port du masque... en Savoie, Méribel met à l'arrêt ses navettes de bus

Trop utilisées par les skieurs, les navettes gratuites pour accéder à Méribel ont été supprimées la journée. "Le port du masque n'y était pas non plus respecté"" explique la commune des Allues qui invoque "un risque sanitaire accru" à l'heure où les variants circulent

A pied ou en voiture..les skieurs doivent s'organiser autrement depuis que les navettes de bus sont à l'arrêt à Méribel
A pied ou en voiture..les skieurs doivent s'organiser autrement depuis que les navettes de bus sont à l'arrêt à Méribel © France 3 Alpes

Depuis ce vendredi 12 février, il est inutile d'attendre le passage de la navette gratuite à Méribel. Elle ne passera pas. Les trois lignes les Allues/Méribel la Chaudanne, la Chaudanne/Altiport et Méribel Centre/Le Hameau ont été mises à l'arrêt.

Elles ne sont désormais en service plus que le matin et le soir, et sont réservées aux seuls travailleurs de la station.

Des navettes "détournées" utilisées comme "skibus"

A l'origine de cette décision, la trop grande affluence de passagers qui l'empruntaient ces dernières semaines pour aller skier, sans respecter en outre le port du masque obligatoire.

 "Trop d’usagers détournent la fermeture des remontées mécaniques en les utilisant comme « ski bus » ou ne respectent pas le port du masque obligatoire indique le maire sur le site de la commune des Allues qui a décidé de supprimer le dispositif des navettes à partir du 12 février "afin de garantir notre sécurité à tous, résidents, professionnels, saisonniers, propriétaires, clients. Dans ce contexte pandémique la priorité est de limiter la circulation et la propagation du virus dans notre vallée. Nous ne pouvons mettre en péril notre santé à toutes et à  tous".

C'est donc à pied, ou en voiture que les skieurs et les touristes doivent désormais s'organiser pour se rendre sur les pistes ou se promener. Pour faciliter la circulation, les parkings sont gratuits.

Si le gel des navettes en a fait grogner certains, il fait plutôt l'unanimité des riverains qui s'inquiétaient eux aussi "de ce que de nombreux skieurs étrangers, britanniques notamment montaient à bord, sans contrôle et sans précautions".

"Consciente que ces navettes gratuites sont des outils de déplacement indispensables pour grand nombre de salariés et de saisonniers sur la vallée", la Commune des Allues a toutefois décidé de maintenir 2 navettes par jour, une le matin, une en fin de journée, permettant ainsi à toutes et à tous de se rendre sur son lieu de travail.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé transports en commun économie stations de ski tourisme ski sport