Covid-19 : faute de remontées mécaniques, un chalet transformé en espace de télétravail partagé à Morzine

Faute de remontées mécaniques, mais aussi privée de clients britanniques, la station haut-savoyarde mise sur les télétravailleurs. La formule de location en chalet partagé fait fureur. Ils sont nombreux à choisir "un bureau à la montagne" pour rompre l'isolement.

Petit temps de pause, ensemble, avant de reprendre le (télé)travail
Petit temps de pause, ensemble, avant de reprendre le (télé)travail © France 3 Alpes

Au coeur de Morzine, l'ambiance est studieuse dans le chalet de bois, et la distanciation soigneusement respectée. Ils sont venus de Paris, d'Annecy ou d'ailleurs, treize au total dans un chalet de plus de 400 m2.

Tous ont été séduits et ont décidé de tester pendant cet hiver un nouveau modèle d'espace partagé. Ils étaient pour la plupart en télétravail, seuls chez eux, depuis le début de la crise sanitaire.

Principale motivation : la lutte contre l'isolement. Laurène, responsable commerciale, y a trouvé "l'entraide, la convivialité et la possibilité de partager des activités, en dehors des horaires de bureau, comme la randonnée". Coût de la location à la semaine, 250 euros par parsonne.

Niels Rolland, l'initiateur du projet et président de l'association "PaatchConcept " avait précisément cet objectif en tête "l'idée était de retrouver la possibilité de rencontres, de partage, de rompre la solitude, et de profiter d'une évasion, ici à la montagne, mas le concept fonctionne de la même façon à la campagne ou en bord de mer(...) C’est plus qu’une colonie de télétravail, c’est une vision d’une nouvelle organisation du monde du travail qui éclôt"

Claudine Braize, la propriétaire du chalet, y trouve son compte, elle qui n'a plus aucune nouvelle de ses clients fidèles britanniques " peut-être qu'ils reviendront un jour, mais je ne sais pas, nous sentons tous que nous vivons une période de profonde mutation" constate-t-elle.

En attendant, les demandes de location affluent, pour les semaines à venir.

Reportage France TV Alpes : Marion Feutry, Serge Worreth & Sophie Villatte

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société stations de ski économie tourisme ski emploi