Covid19 : 5 chiffres chocs en Auvergne-Rhône-Alpes après une année de crise sanitaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sébastien Allec
Réanimation Covid à l'hôpital Lyon Sud le 16 novembre 2020 -Soins de patients Covid dans le service de réanimation Cassiopée de l'hôpital Lyon Sud (HCL) à Pierre-Bénite. Cette Réa provisoire est installée dans une salle de réveil juste à côté des blocs opératoires.
Réanimation Covid à l'hôpital Lyon Sud le 16 novembre 2020 -Soins de patients Covid dans le service de réanimation Cassiopée de l'hôpital Lyon Sud (HCL) à Pierre-Bénite. Cette Réa provisoire est installée dans une salle de réveil juste à côté des blocs opératoires. © Maxppp

Le 17 mars 2020, la France se confinait pour la première fois. Un an plus tard, focus sur 5 chiffres qui illustrent cette année particulière dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce qu'il faut retenir sur le nombre de décès, la situation dans les hôpitaux et les conséquences économiques...

Il y a un an jour pour jour, la France se confinait pour la première fois en raison de la pandémie de covid-19. La crise sanitaire engendre également une crise économique, impactant presque toute la société. Retour sur 5 chiffres qui illustrent cette année hors du commun en Auvergne-Rhône-Alpes.

  • 14 712 décès 

La pandémie de covid19, c'est 14 712 décès recensés en Auvergne Rhône-Alpes sur l'année écoulée. Dans le détail, on dénombre 9 365 décès dans les hôpitaux et 5 347 en EPHAD. La seconde vague de l'épidémie fut plus violente que la première. Les victimes étaient majoritairement masculines avec un ratio de 1.2 homme pour 1 femme. 96.3% avaient plus de 60 ans et 65% avaient des comorbidités. Source : Santé Publique France 

  • 7 125 hospitalisations simultanées 

La région a connu un pic du nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid19 prises en charge à l'hôpital le 16 novembre 2020. Ce chiffre représente 21,29% du total national ce jour-là. Lors de la première vague, un pic avait été atteint le 13 avril avec 3 055 personnes hospitalisées dans les centres de soin de la région. Si les cas de contamination ont été plus nombreux lors de la deuxième vague, la maladie a conduit moins de personnes en réanimation à l'automne, du fait de sa meilleure prise en charge. Source : Santé Publique France

Jusqu'à 866 personnes étaeint hospitalisées en réanimation au même moment dans la région, le 16 novembre 2020.

  • - 9.8% du PIB en 2020 

L'arrêt brutal de l'activité au printemps 2020 a conduit à un recul conséquent et historique de la croissance en Auvergne-Rhône-Alpes. L'INSEE a calculé un recul de 9.8% du produit intérieur brut (PIB) en 2020. Un chiffre qui s'explique en partie par le recul de 13% des exportations régionales sur l'année. Si les prévisions sont optimistes pour 2021, le directeur régional de la banque de France estime que le PIB en Auvergne-Rhône-Alpes ne retrouvera pas son niveau d'avant-crise avant au moins 2022. Source : INSEE

  • +9,8% en un an de chômeur au de catégorie A au 4ème semestre 2020

La mise sur pause de nombreux secteurs d'activité, à cause du confinement, a conduit de nombreux actifs à perdre leur emploi. Au 4e trimestre 2020, Pôle Emploi a référencé 407 950 chômeurs de catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité rémunératrice, soit une hausse de +9.8% en 1 an.
Au total, ce sont 744 360 personnes qui se sont inscrites, toutes catégories confondues, sur les registres de Pôle Emploi (+5.6% en un an). Source : Pôle Emploi.

  • 245 jours fermés minimum dans de nombreux secteurs 

Restaurants, bars, cafés, cinémas, théâtres, musées... Autant d'exemples de lieux qui ont connu au moins 245 jours de fermeture administrative depuis le 17 mars 2020. Clusters, zones orange ou rouges, certains ont même dû fermer leurs portes plus longtemps. Seule la parenthèse estivale du 2 juin au 3 octobre 2020 a permis à ces secteurs de limiter la casse grâce à de l'activité soumise aux contraintes sanitaires. Source : Gouvernement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.