Cet article date de plus de 7 ans

Croissance en Rhône-Alpes, récession en Auvergne: l'Insee s'invite dans la Réforme territoriale

Alors que François Hollande prévoit de fusionner Auvergne et Rhône-Alpes, dans l'une des 14 futures régions françaises, l'Insee publie un rapport sur les disparités économiques entre les Régions. Ces dernières seraient renforcées par la crise.
Carte de France (Photo d'illustration)
Carte de France (Photo d'illustration) © JOEL SAGET / AFP
L'après-crise révèle de fortes disparités de croissance entre Régions de France, la façade Atlantique et l'Ile-de-France redémarrant plus vite, le quart Nord-Est et le Centre ne retrouvant pas leurs niveaux d'avant-crise, tandis que la Corse caracole en tête, selon une étude de l'Insee publiée ce mardi 3 juin.

"En France, depuis le début des années 1990, la croissance du produit intérieur brut n'a été interrompue que par les récessions de 1993, puis de 2008-2009. Ces grandes évolutions se sont cependant déclinées différemment selon les Régions", note l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Et, "de 2008 à 2011, les rythmes d'évolution divergent plus fortement, certaines Régions ne parvenant pas à sortir de la récession". Les taux d'évolution du PIB s'échelonnent de -1,2% par an en Bourgogne à +1,9% par an en Corse durant cette période.

Sur la carte de France de l'après-crise (à droite), la façade Atlantique (Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine), ainsi que l'Ile-de-France affichent avec la Corse les taux de croissance les plus élevés. La région Rhône-Alpes est dans la catégorie 0 à 0,5% et Auvergne voit son PIB évoluer entre -0,5 et 0%. 

Source : Insee, Comptes régionaux base 2005
Source : Insee, Comptes régionaux base 2005 © Insee

 

Malgré tout, après le redécoupage des Régions, Rhône-Alpes mariée à Auvergne conforterait sa deuxième place sur le podium du poids économique des Régions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie aménagement du territoire