Le CROUS de Grenoble et le CLOUS des Savoies en grève

Le personnel des Centres des Oeuvres Universitaires font grève à partir de ce 10 mars, à l'initiative du syndicat CGT. Les grévistes réclament à leur direction un changement de politique, dénoncent une surcharge de travail et l'absence de dialogue social. 

La liste des revendications est impressionnante : embauche de CDD sur les postes vacants, augmentation du budget de l'action sociale, formation professionnelle pour l'ensemble des personnels, remplacement immédiat des absents, respect des règles d'hygiène et sécurité, embauche d'un médecin du travail, etc etc... au total pas moins de 30 points dans le communiqué envoyé par la CGT. 

Le syndicat Solidaires étudiant-e-s Grenoble se joint au mouvement. Il dénonce notamment la sous-traitance de la gestion des dossiers sociaux tardifs par le privé. Selon ce syndicat, des dossiers de bourses auraient disparu pour "de simples dysfonctionnements administratifs". "La restauration, le logement et généralement tous les services du CROUS sont affectés par une réduction drastique des personnels." 

Reportage Cédric Picaud et Dominique Bourget
Intervenants : Huseyin Ozdemir\ responsable CGT Crous Grenoble, Marion Jacotot\ étudiante en carrière sociale - éducatrice spécialisée,Jean-Baptiste Mazoyer militant Solidaires Etudiant-e-s Grenoble

La CGT évoque également "la surcharge de travail", et même "la souffrance sur le lieu de travail". Solidaires étudiant-e-s réclame "plus de moyens et de personnel pour des CROUS 100 % publics!"

Les services du CROUS, en particulier la restauration, sont diversement impactés par la grève. Par exemple, sur le campus savoyard, à Chambéry-Jacob Bellecombette, les 2 cafétérias sont fermées et le Restau U n'offre que des "prestation simplifiées". 

La direction grenobloise du CROUS ne communique pas pour l'instant.