Décembre 2016, mois de décembre le plus sec depuis 1958

© France 3
© France 3

On le pressentait, Météo France le confirme : ce douzième mois de l'année a battu des records d'ensoleillement et de faibles précipitations. Il s'annonce comme le mois de décembre le plus sec depuis près de 60 ans, juste devant celui de 2015.

Par Françoise Guais

En raison de la persistance d'un anticyclone qui a bloqué l'arrivée des perturbations atlantiques, les précipitations sont déficitaires sur la plupart des régions métropolitaines, et ce déficit "dépasse très souvent les 50%", indique l'organisme de prévision dans un bilan de la période du 1er au 27 décembre publié sur son site internet.

Pas une seule goutte depuis un mois


"Sur certaines villes comme Embrun (Hautes-Alpes) ou Chambéry, il n'est pas tombé une seule goutte depuis le début du mois", précise-t-il.

Selon Météo-France, avec des conditions toujours anticycloniques dans les jours à venir, "de nouveaux records de faibles précipitations devraient être établis à Embrun, Chambéry, Colmar, Tarbes, Grenoble, Ouessant, Troyes..."

Seul l'est de la Corse a connu des pluies intenses, les 19 et 20 décembre.

Un ensoleillement exceptionnel


Depuis début décembre, l'ensoleillement est excédentaire sur la plupart des régions.

"Sur la période du 1er au 27 décembre, il a parfois atteint deux fois la normale sur un quart nord-est" et dans la plupart des villes, "on a déjà dépassé l'ensoleillement moyen d'un mois de décembre", indique Météo-France.

Des records d'ensoleillement ont été battus à Luxeuil (Haute-Saône) avec 116 heures et 44 minutes (ancien record: 110 heures 24 en décembre 2013) et à Caen avec 102 heures et 50 minutes (ancien record: 101 heures 29 en décembre 2007).

D'ici à la fin de l'année, "d'autres records seront probablement battus, par exemple à Paris, au Bourget, à Tours, Blois, Limoges, Rouen, St-Girons" (Ariège).


Sur le même sujet

Les + Lus