Déconfinement : trous obstrués, gel, masques, comment les terrains de golf sont autorisés à rouvrir leurs portes

Ce lundi 11 mai, dès 8 heures du matin, les golfs de la régions étaient pris d'assault par des joueurs privés de jeu depuis le début du confinement. Une reprise dans des conditions strictes de distanciation que les usagers doivent respecter impérativement.

© jeandanielgenevey
Thierry n'aurait raté cette occasion pour rien au monde. Il était le premier au départ du trou numéro 1 du golf d'Uriage, en Isère, ce lundi matin 11 mai à 8H00.

"Au départ, j'avais la sensation d'être comme un grimpeur qui ouvre une nouvelle voie, c'était comme une renaissance, un moment de bonheur inoubliable. Et en plus, le parcours était magnifique, j'ai pensé à tous ceux qui ne peuvent pas en profiter. Cela fait fait un bien fou au moral."
 
© jandanielgenevey

Et ils étaient nombreux ce matin à venir taper la balle, une centaine de réservations pour ce jour d'ouverture et pour les jours qui viennent, confirme Martin Segray, directeur du golf d'Uriage. Un jeune directeur soucieux du respect des directives mise en place avec la Fédération Française de Golf (FFG).

Bien évidement, les joueurs doivent impérativement respecter les règles de distanciation. Une partie de quatre personnes toutes les dix minutes, interdiction de toucher les drapeaux sur les greens, les trous étant en partie obstrués pour que les joueurs n'aient pas à toucher les mats en récupérant leurs balles.
 
© jeannot gomba

"Nous avons également retiré les rateaux dans les bunkers (zones de sable) et les lave-balles sont vides. Dans le club-house, un plan de circulation a été mis en place et nous n'accueillons qu'une seule personne à la fois. Les clients sont invités à mettre un masque et des gants et à utiliser du gel hydroalcoolique mis à disposition, un petit réglement est affiché à l'entrée" précise Martin Segray.

Egalement ouvert, le practice d'entrainement, où un tapis sur deux a été enlevé pour que les joueurs restent à distance. Là aussi, toutes les précisions sont affichées à l'entrée. 
 
© jandanielgenevey

Même ambiance au golf de Seyssins, qui fait partie du réseau Blue-Green, et qui applique toutes les directives exigées par la FFG. "100 à 120 joueurs sont inscrits chaque jour de cette semaine de reprise", confie Jean-Pierre Harismendy, le directeur. Nous avons protégé l'accueil du club-house avec des plaques de plexiglas, et le port du masque est obligatoire à l'intérieur où une personne est autorisée à rentrer à la fois.
 
Golf de Seyssins
Golf de Seyssins © jeanpierre harismendy

Pour éviter que les joueurs touchent les drapeaux, les "bogey" ont été surélevés afin que la balle ne rentre pas dans les trous. Pas de rateaux dans les bunkers là non plus et du gel hydroalcoolique est proposé au trou numéro 1. Le practice, lui, sera ouvert le 16 mai prochain lorsque les "pros" de golf seront de retour pour enseigner. Quand au restaurant et au bar, ils sont toujours fermés en attendant que le déconfinement se précise.

C'est également le cas à Uriage, où les joueurs attendent patiemment l'ouverture de la terrasse ensoleillée pour boire un coup et déjeuner, mais cela prendra encore un peu de temps.
 
© jeannot gomba


"C'est le seul truc qui manque, regrette Thierry, boire un coup ensemble après une belle partie, cela fait partie du golf, mais c'est ainsi. Bientôt, je l'espère, on pourra arroser nos plus jolis coups et se serrer la main à la fin de la partie. En attendant, j'ai déjà réservé mon parcours pour demain.."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
golf sport coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter